ETATS-UNIS : Désaccord entre Trump et son ministre à la Sécurité intérieure

0
358
February 23, 2017 - Washington, DC, United States: U.S. President Donald Trump speaks during a listening session with manufacturing CEOs in the State Dining Room of the White House. (Polaris) © PHOTO NEWS / PICTURES NOT INCLUDED IN THE CONTRACTS ! only BELGIUM ! *** local caption *** 05752800

Le président américain Donald Trump a affirmé jeudi que les efforts engagés par son administration pour expulser certains immigrés clandestins des Etats-Unis était « une opération militaire », des propos contredits par son ministre à la Sécurité intérieure.

« Vous voyez ce qui se passe à la frontière. Soudain, pour la première fois (…) nous mettons les très mauvais gars dehors, et cela à un rythme jamais vu », a-t-il déclaré au début d’une rencontre avec des dirigeants d’entreprises à la Maison Blanche. « Et c’est une opération militaire », a-t-il ajouté.

A peine deux heures plus tard, son secrétaire à la Sécurité intérieure, John Kelly, affirmait l’inverse depuis Mexico.

« Pas d’usage de l’armée »

Les Etats-Unis ne feront « pas usage de l’armée en matière migratoire », a-t-il affirmé lors d’un point de presse au côté du secrétaire d’Etat Rex Tillerson et de leurs homologues mexicains.

Les agents des services de l’immigration (ICE) sont des civils, pas des militaires.

Le département de la Sécurité intérieure a autorisé mardi ces derniers à interpeller la plupart des personnes en situation irrégulière qu’ils rencontreraient dans l’exercice de leur fonction, ne faisant une exception explicite que pour les sans-papiers arrivés enfants sur le territoire, les « Dreamers ».

L’opposition démocrate au Congrès et les associations de défense des sans-papiers ont dénoncé une politique « d’expulsions de masse », un terme contesté avec force par l’exécutif.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here