Sortir avec quelqu’un qui a un enfant ? Non merci !

0
42

Sortir avec quelqu’un qui a un enfant ? Non merci !
Quand on est célibataire sans enfant, il arrive très souvent de tomber sur quelqu’un qui a déjà un enfant. En effet, les erreurs de jeunesse et le grand nombre de divorces ont fait émerger ce phénomène de père/mère célibataire. C’est donc naturellement que ces derniers vont aspirer à se refaire une vie.

Alors, pour ceux qui n’ont pas d’enfant et qui rencontrent ceux qui ont déjà des enfants, que faut-il penser ? Quelles sont les questions à se poser ? Quels sont les dits et surtout les non-dits de ce genre de relation ?

A titre liminaire, il faudrait rappeler que le quotidien d’une personne avec un enfant, n’est absolument pas le même que celui d’une personne sans enfant. En donnant la vie, vous changez également votre propre vie car ce sont désormais de lourdes et sérieuses responsabilités qui pèseront sur vous. Pour s’occuper d’un enfant, il faut de l’argent. Eh oui !

Pour peu que vous ne fassiez pas partie de ces imbéciles qui pondent des gosses à tout va, et qui ne compte que sur les allocations familiales pour s’en occuper, alors la crèche, la baby-sitter, la cantine scolaire, il vous faudra des sous pour ça. De plus, un enfant ça demande du temps. Il a besoin d’attention et de soins. Il faut donc en permanence quelqu’un pour veiller sur lui et surveiller ses conneries. Il vous faudra donc mettre une croix sur les sorties en boîte tous les weekends, le shopping ou plutôt le lèche-vitrine toute l’aprèm avec vos copines, les rentrées à des heures tardives etc.

Tout cela impacte nécessairement sur votre vie affective. A ce propos, il faut faire un distinguo selon qu’il s’agit d’un homme ou d’une femme, car la situation d’un père et celle d’une mère célibataires, ne sont pas du tout pareilles. En effet, très souvent quand vous tombez sur un homme qui a déjà un enfant, il ne vit pas avec cet enfant (ou alors il n’en a que la garde alternée). Dans la plupart des cas l’enfant vit avec sa mère. Les statistiques du ministère de la justice sont là pour le prouver puisqu’elles établissent que dans 72% des cas de divorce, la garde est accordée à la femme.

Ainsi, si les femmes sont généralement moins réticentes à sortir avec un homme qui a un enfant, c’est parce que les contraintes temporelles et matérielles qui exigent de passer du temps avec l’enfant, pèsent beaucoup moins sur un homme. D’habitude les tâches liées à l’entretien de l’enfant sont le lot de sa mère. Partant de là, on comprend très vite qu’il sera plus facile pour une femme de sortir avec un homme qui a un enfant, qu’il ne le sera pour un homme d’être avec une mère célibataire.

En vérité, l’écrasante majorité des hommes ne veulent pas d’une femme qui a déjà un enfant. Ce refus s’explique par plusieurs raisons. Déjà sur le plan physique, une femme avec enfant est généralement moins attirante qu’une femme qui n’a pas encore accouché : les seins qui tombent, le bassin qui s’affaisse, les bourrelets qui apparaissent, convenons-en bien, ce n’est pas très sexy. Il faut donc savoir qu’à partir du moment où une femme a un enfant, son prix est divisé par deux sur le marché de l’amour. Rien ne sera plus pareil que quand elle était encore de première fraîcheur.

Ensuite il faut dire qu’un enfant, ça peut susciter des appréhensions légitimes quand on n’en a pas. Certains hommes sont maladroits avec les enfants car ils ne s’y connaissent pas, tandis que d’autres ne se sentent carrément pas prêts à être papa. Si beaucoup prennent la fuite devant leur propre responsabilité (lorsqu’ils apprennent que leur copine est enceinte d’eux), à plus forte raison quand il s’agit de se coltiner l’enfant d’un autre.

Aussi, la relation avec une mère célibataire fait peu de place à la complicité et l’intimité. Si elle n’a personne pour garder l’enfant, il vous sera presqu’impossible de vous voir seul à seul en amoureux, vous serez obligés de trimbaler son bébé partout où vous irez. Au lieu d’entendre des mots doux, vous allez devoir vous familiariser avec les pleurs de l’enfant en colère et les cris de sa mère qui lui demande de se taire.

Par ailleurs, en plus de son activité professionnelle, notre demoiselle devra s’occuper de son gosse, c’est à dire le laver, l’habiller, lui donner à manger, changer ses couches… vous comprenez messieurs qu’il vous sera très difficile d’improviser un ciné avec une fille pareille. Et si on ajoute à cela les autres tâches ménagères qu’elle doit gérer (le ménage, la vaisselle, la lessive, le repassage, la cuisine, les courses), ne soyez pas surpris qu’au moment où vous tenterez un rapprochement au lit, elle vous réponde « Je suis fatiguée ! ». Ceci pour vous dire qu’avec une mère célibataire, votre activité sexuelle sera épisodique, c’est à dire réduite à sa fréquence la plus rarissime. C’est donc une grande frustration qui vous attend.

En outre, l’homme qui va vers une mère célibataire doit s’attendre à être relégué au second plan. Vous ne serez jamais la priorité de cette femme ! Autant le savoir dès le départ, une femme fera toujours passer son enfant avant vous. Et si elle a gardé le contact avec le père biologique de l’enfant, vous serez le spectateur impuissant des échanges entre votre « chérie » et son ex. Tiens Tiens…et si cet ex tentait un jour un retour, qu’adviendra-t-il de vous ? Le lien qu’elle a avec lui est plus fort que celui qu’elle a avec vous puisqu’ils ont un enfant ensemble. Avouons que ça ne donne pas envie d’avoir ce statut de bouche-trou, éjectable à tout instant.

Par ailleurs, le fait de se mettre en couple avec quelqu’un qui a déjà un enfant revient à envisager implicitement l’hypothèse d’une famille recomposée; chose dont beaucoup de célibataires sans enfant ne mesurent pas toujours la portée. Même si sa mère lui dit de vous appeler « Papa », ne vous faites pas d’illusion car il ne vous considérera jamais comme tel. D’ailleurs vous ne manquerez pas d’en avoir la preuve lorsqu’au cours d’une dispute, il vous rappellera que vous n’êtes pas son père; et ce quand bien même c’est vous qui l’aurez élevé et éduqué.

Vous réaliserez ainsi que vous avez tout donné à un rejeton qui n’est même pas foutu de vous le rendre par un simple respect, le comble de l’ingratitude ! Quant à votre patrimoine, voulez-vous vraiment que quelqu’un qui n’est pas de vous hérite de vos biens ? Pourtant c’est ce qui arriverait si vous épousez sa mère et que vous mourrez avant elle dans le cas où vous auriez été assez stupide pour opter pour la communauté universelle des biens.

Alors très franchement, est-ce que ça vaut la peine ?

Pour ma part, j’assume clairement faire partie de ces hommes qui ne veulent pas d’une femme avec enfant; d’ailleurs chez moi c’est carrément éliminatoire ! Je considère que sortir avec une femme qui a un enfant, c’est comme finir l’assiette de quelqu’un d’autre. Il y’a tellement de femmes célibataires sans enfant dans ce monde qu’il faut vraiment avoir perdu le nord pour aller ramasser ce que la plupart des hommes fuient.

Je vois déjà s’élever contre moi les réactions épidermiques de l’internationale féministe, mais moi je le dis sans état d’âme. Une femme qui a un enfant est à éviter comme la peste. C’est trop d’emmerdes et trop de sacrifices que les hommes ont raison de ne pas vouloir faire, et ne leur en voulez guère !

Les mères célibataires naviguent dans une marre de difficultés, souvent accompagnée par une certaine dent contre les hommes qu’elles tiennent pour responsable de leur naufrage affectif. D’après un sondage IPSOS réalisé en 2012, les mères célibataires seraient entre 1.5 et 2 millions en France. D’après la même source, le manque d’argent est la principale difficulté à laquelle elles font face. Ceci s’explique par le fait qu’elles sont généralement les seules à s’occuper de l’enfant vu que le papa s’est barré, et aussi parce que beaucoup sont de condition modeste.

Nombreuses sont celles qui ont eu leur enfant très jeune et ont quitté l’école très tôt, elles ne peuvent alors prétendre qu’à des emplois de sous-fifre avec des salaires de smicardes. Les plus battantes sont condamnées à des lendemains incertains, tandis que les plus feignantes ne s’en sortent que grâce à la charité des aides sociales. Alors messieurs, voulez-vous vraiment prendre en charge une assistée qui a zéro diplôme, zéro emploi et qui attend un logement HLM ?

Certes ce n’est pas toujours de leur faute si ces filles se retrouvent mère-célibataire. Beaucoup ont dû divorcer parce que ça n’allait plus dans le foyer. D’autres ne sont que des victimes innocentes de ces connards qui les ont abandonnées avec l’enfant. Mais parfois aussi c’est la femme qui est en tort : soit parce qu’elle n’a pas su faire le choix qu’il fallait (choisir le bon mec), soit parcequ’elle n’a pas voulu prendre la décision qui s’imposait (avorter si elle ne peut pas s’en occuper). Je ne parle même pas de celles qui ont passé leur temps à répéter les mêmes erreurs en se faisant baiser de gauche à droite sans aucune protection.

Dans la communauté noire par exemple, le phénomène de mère-célibataire a pris des proportions alarmantes. De plus en plus de jeunes filles « black » se retrouvent seule avec 2, 3, 4 gosses, et s’il vous plait, chacun à son père ! La fille est pauvre comme un rat de prison, avec plus d’enfants que de diplômes et après on s’étonne qu’aucun mec sérieux n’en veuille. Non mais qu’est ce que vous croyez ? Au nom de quelle drôle de pitié voudriez-vous qu’un jeune homme qui a tout pour lui s’engage avec une demeurée et son pestiféré de bébé, alors qu’il a le choix entre plusieurs autres filles de même statut que lui ?

Revenez sur terre car l’amour ce n’est pas l’humanitaire. La situation désespérante de ces filles n’est souvent que la juste sanction d’une délinquance libidinale caractérisée, vecteur évident puisque prévisible, d’un casier sexuel singulièrement lourd. Si condamnation il doit y avoir, si reproche doit être fait, c’est peut-être bien à l’égard de la conduite irresponsable de ces femmes, et certainement pas à l’endroit des hommes qui à juste titre, refusent de s’engager avec une gonzesse et sa marmaille de bâtards.

Je n’approuve pas les hommes qui n’assument pas leur paternité, mais j’ai encore moins d’égards pour ces filles qui ont été tellement idiotes au point de croire qu’en faisant un gosse dans le dos d’un mec, elle le retiendrait. Non madame, ça ne marche pas comme ça !

Femmes célibataires avec enfant, je suis désolé de le dire mais pour vous les hommes sérieux seront aussi rares que les larmes dans les yeux d’un chien, et vous serez toujours à la merci des épicuriens. Comme je l’énonçais déjà dans l’article « Pourquoi les hommes ne disent pas quand ils veulent coucher ?», la plupart de ceux qui viendront vers vous seront là juste pour vous sauter et se barrer.
Je ne saurais que trop vous suggérer de rechercher plutôt des hommes dans une situation tout aussi lamentable que la vôtre. Vous vous entendrez mieux entre parents inconscients, irresponsables ou déçus par la vie. Au moins là vous serez sur la même longueur d’onde.

Quant aux hommes sans enfant, gardez en esprit qu’une relation avec une fille comme vous, c’est-à-dire sans enfant, reste et demeure le meilleur choix car plus simple, plus facile et plus agréable. Mais si vous êtes téméraires et que vous voulez tester vos limites avec une mère célibataire, assurez-vous au moins qu’elle mérite vraiment les sacrifices que vous allez devoir fournir, les frustrations que vous allez vivre, les peines que vous allez endurer, la honte que vous allez surement vous taper, et les dépenses en temps, en argent et en énergie que vous allez devoir faire sur elle et son mongole. Alors, en toute ironie, je ne peux que vous souhaitez bonne route sur ces sentiers tortueux qui vous conduiront à bon port dans les caniveaux du regret.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here