Expo 2020 Dubai : Reconnecter le monde Entretien avec les Commissaires Généraux de la Belgique, des Comores et du Sénégal

0
427

À un peu plus d’un an de l’ouverture de la prochaine Exposition Universelle, le 1er octobre 2021, les préparatifs de l’Expo 2020 Dubai se poursuivent. A l’aune de la pandémie de covid-19, les pays participants interprètent différemment, le thème de l’Expo 2020 Dubai «Connecter les Esprits, Construire le Futur » et ses trois sous thèmes , Mobilité, Durabilité, Opportunité.

Dans un entretien avec le BIE, S.E.M. Patrick Vercauteren Drubbel, Commissaire Général de la Belgique, Mohamed Boina Hassani, Commissaire Général des Comores et Dr. Malick Diop, Commissaire Général du Sénégal, partagent leurs réflexions sur le thème de la prochaine Exposition Universelle et les perspectives que l’Expo 2020 Dubai offre dans un monde post-Covid.

De gauche à droite : S.E.M. Patrick Vercauteren Drubbel, Commissaire Général de la Belgique, Mohamed Boina Hassani, Commissaire Général des Comores et Dr. Malick Diop, Commissaire Général du Sénégal et Directeur Général de l’Asepex

Quel rôle pensez-vous que l’Expo 2020 Dubai pourra jouer dans un monde post-Covid ?

S.E.M. Patrick Vercauteren Drubbel : La décision de postposer l’Expo 2020 Dubai à octobre 2021 est une excellente décision car elle permet d’organiser l’Exposition à un moment où la grande majorité des pays aura rouvert ses frontières. Les populations du monde entier qui ont vécu confiné pendant des mois, auront besoin de se retrouver. L’Expo 2020 Dubai sera l’endroit idéal pour organiser ce formidable moment de retrouvailles mondiales qui permettra de recréer un grand mouvement de solidarité et d’échanges culturels entre les peuples.

L’Expo 2020 Dubai se tiendra également à un moment où l’économie mondiale sera en pleine convalescence et reconstruction. L’Exposition réunira presque tous les pays du monde. Des chefs de gouvernement, des représentants officiels, des décideurs, des hommes et des femmes d’affaires et des visiteurs du monde entier se retrouveront à Dubaï pour découvrir ce que chaque pays a de plus innovants et de plus performants. Toutes ces personnes vont pouvoir discuter, échanger, dialoguer et négocier dans un lieu unique au monde qui les rassemblera tous : l’Expo 2020 Dubai. Cela aura un effet extrêmement stimulant pour l’économie mondiale qui sortira renforcée de cette crise sanitaire.

 

Le Pavillon de la Belgique à l’Expo 2020 Dubai

Le thème de l’Expo 2020 Dubai, « Connecter les Esprits, Construire le Futur », revêt-t-il selon vous une autre signification à l’aune de la crise sanitaire ?

Dr. Malick Diop : Désormais rien ne sera plus comme avant. C’est en substance la leçon que nous avons tiré de la pandémie qui a également mis à nu quelque part l’absence de solidarité entre les nations et l’égocentrisme de certains pays. Certains pays se sont sentis seuls, abandonnés par leurs pairs, au pire moment de la pandémie. L’entraide attendue des peuples ne s’est pas manifestée. Certains pays ont pensé à eux-mêmes quand la pandémie s’est déclarée, ignorant que le virus n’avait qu’un seul adversaire : l’humain.

Au plus fort de la crise, nous avons assisté à un « sauve-qui-peut » où chacun a essayé seul de trouver les solutions à ses problèmes, oubliant que la réponse devait être mondiale et coordonnée. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a failli voler en éclat avec le départ annoncé de son plus grand bailleur. Toutes ces péripéties montrent, une fois, encore, la nécessité de connecter les esprits pour construire ensemble un futur meilleur pour l’humanité tout entière.

Le thème de l’Expo 2020 Dubai est dès lors plus qu’actuel car la crise sanitaire a permis de montrer que l’avenir se construira tous ensemble, unis. Dorénavant rien ne peut se faire sans l’autre et ce thème nous interpelle sur la nécessité d’une cohésion mondiale, d’une interconnexion entre les peuples pour se préparer à toute éventualité. Les nations doivent désormais fructifier leurs relations pour aller au-delà de leurs réflexions. La question ne se pose même plus. Il est évident au regard de cette analyse, que l’Expo 2020 Dubai sera le rendez-vous économique, social, sanitaire, diplomatique le plus important post-covid et il devrait, au demeurant, participer activement à sauver l’humanité et les générations futures.

« Le thème de l’Expo 2020 Dubai est plus qu’actuel car la crise sanitaire a permis de montrer que l’avenir se construira tous ensemble, unis »

Al Wasl Plaza, au coeur du site de l’Expo 2020 Dubai

Quels types de nouvelles coopérations et opportunités pourraient, selon vous, s’offrir au monde et aux Comores avec l’Expo 2020 Dubai ?

Mohamed Boina Hassani : L’Expo 2020 Dubai rassemblera plus de 190 pays, une vingtaine d’organisations internationales et de nombreux décideurs mondiaux. Aussi, cet événement permettra aux Comores de nouer de nouvelles coopérations bilatérales, multilatérales et internationales dans le secteur de l’économie de la culture et permettra de partager des expériences en lien avec les trois thématiques de l’Expo 2020 Dubai – Opportunité, Mobilité et Durabilité – pour construire un monde plus solide à l’avenir.

Les Émirats sont un pays frère des Comores qui, depuis toujours, ont fait bénéficier notre pays de multiples projets et de programmes d’assistance dans le cadre du développement de notre nation. L’Expo 2020 Dubai est dès lors une plateforme permettant de capitaliser sur la relation entre nos deux pays et de valoriser notre bonne coopération économique, culturelle et politique de longue date.

« Notre mission permettra d’alerter quant aux problématiques des Objectifs du Développement Durable et à celles des petits pays insulaires en particulier »

Le Pavillon des Comores à l’Expo 2020 Dubai

Notre participation est également une opportunité pour les Comores de faire la promotion des produits et des services du pays et d’exposer sa culture et ses arts au cœur de cet évènement universel. C’est aussi le lieu et le moment d’explorer et de mettre en valeur d’autres produits et services nationaux qui sont encore méconnus et inexploités par nos opérateurs et investisseurs, et leurs valeurs inestimables en termes de produit intérieur brut, sans pour autant négliger l’apport, l’appréciation et l’engouement que ceux-ci peuvent susciter auprès des participants comme des visiteurs.

Notre mission permettra également d’alerter quant aux problématiques des Objectifs du Développement Durable et à celles des petits pays insulaires en particulier. Il s’agit aussi d’échanger et d’acquérir de nouvelles expériences, de découvrir des notions et des idées pour l’écodéveloppement de la culture, du tourisme et de l’agriculture et des secteurs qui peuvent accompagner les projets mis en avant par Son Excellence Azali Assoumani, Président de l’Union des Comores, en vue de faire de notre pays un territoire prospère et un lieu d’attraction. Ces nouveaux atouts vont promouvoir l’image du pays et nous permettre de multiplier nos efforts et concours pour participer activement et officiellement aux sessions, conférences internationales et rencontres qui auront lieu au cours de cette manifestation grandiose.

 

À l’aune de cette crise sanitaire sans précédent, comment imaginez-vous le thème de la participation de la Belgique à l’Expo 2020 Dubai, « Une Belgique intelligente et écologique pour 2050 » ?

S.E.M. Patrick Vercauteren Drubbel : La crise sanitaire est à la fois un défi et une opportunité. L’effet cumulé de la crise sanitaire et des conditions météorologiques exceptionnellement douces durant la période de confinement a engendré une prise de conscience collective de la population qui s’interroge sur son avenir, s’installe à la campagne, change de mode de vie, souhaite cultiver un bout de terre, se nourrir plus sainement, vivre en communauté, etc.

La crise sanitaire a donc éveillé les consciences sur l’importance d’adopter un mode de vie plus sain et moins polluant pour l’environnement. Elle devrait encourager les populations à diminuer la surconsommation, à réfléchir à leurs besoins et envies en matière de mobilité, de consommation, de mode de travail, de production industrielle, de tourisme ou d’écologie.

« La crise sanitaire a éveillé les consciences sur l’importance d’adopter un mode de vie plus sain et moins polluant pour l’environnement »

On voit se dessiner la Belgique de 2050 avec des tendances marquées par la consommation de produits respectueux de la nature (bio) privilégiant les circuits cours. Les adeptes sont de plus en plus nombreux à adopter un mode de vie avec zéro déchet, pratiquant le ‘surcyclage’ des vêtements ainsi qu’un style de vie appelé le ‘slow movement’ avec le ‘slow fashion’.

En matière de mobilité, une réflexion profonde est en cours avec des conséquences sur le trafic aérien, la consommation des énergies fossiles et des énergies propres mais aussi une réorganisation fondamentale de l’espace public pour y donner une plus grande place aux moyens de déplacement plus respectueux de l’environnement tels que le vélo, le scooter ou la trottinette.

La crise sanitaire est donc une opportunité à saisir pour revoir notre façon de consommer et d’interagir avec notre environnement afin de transmettre à nos enfants un pays plus intelligent et plus écologique.

Le Pavillon de la Mobilité à l’Expo 2020 Dubai

 

Dans quelle mesure la pandémie de Covid-19 a-t-elle une influence sur la présentation du Sénégal au sein de l’Expo 2020 Dubai ?

Dr. Malick Diop : En participant à l’Expo 2020 Dubai, le Sénégal souhaitait partager les importants projets initiés dans le domaine médical qui sont pleins d’innovations ; pour un accès à des offres de soins de qualité et à une éducation universelle pour tous à l’horizon 2030.

La pandémie de Covid-19 a malheureusement perturbé le système sanitaire et éducatif mondial. Le risque est de ralentir le rythme de mise en place des projets et des programmes. La période post-covid sera désormais mise à profit prioritairement pour mettre à niveau les plateaux techniques existants et consolider les acquis.

C’est pourquoi le Sénégal compte profiter de l’Expo 2020 Dubai, qui ouvrira désormais ses portes en 2021, pour lancer ses projets sanitaires et éducatifs innovants.

Si ces nouveaux projets sont retardés du fait de l’impact économique et social de la pandémie, l’Expo 2020 Dubai peut être une vitrine formidable pour leur relance post-covid.

Le Pavillon Opportunité à l’Expo 2020 Dubai

Le thème du pavillon des Comores « Une fleur en éclosion » à l’Expo 2020 Dubai sera-t-il ré-interprété dans la perspective des conséquences de la pandémie de Covid-19 ?

Mohamed Boina Hassani : Le report de l’Expo 2020 Dubai nous permet de réfléchir de manière intensive aux conséquences de cette pandémie, qui sont à la fois d’ordre économique, démographique, sanitaire, politique et social, et de planifier une participation fructueuse durant les 6 mois de l’Exposition.

Le pavillon des Comores s’inscrit dans une thématique de développement durable global pour mieux cerner les enjeux et mettre l’accent sur le changement des comportements en vue d’améliorer les conditions de vie des populations à travers des projets productifs et de mettre fin à la souffrance de nos sociétés.

Le thème de notre participation à l’Expo 2020 Dubai, « Une fleur en éclosion », sera ré-interprété à l’aune des conséquences lourdes de la pandémie de Covid-19 dans l’élaboration et le développement de son contenu comme dans ses objectifs.

L’innovation en matière de durabilité est une opportunité de mettre en avant les ressources des Comores et notre vision. Il s’agit d’apporter confiance et envie de contribuer au décollage économique tout en faisant face aux défis actuels et futurs. Notre participation présentera notre richesse, notre culture, notre histoire et notre mode de vie qui malheureusement sont toujours menacés actuellement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.