Opérations de confection de la carte d’identité biométrique Cedeao: Entre persistance des lenteurs et assurance des autorités.

0
570

Fatick: La région est loin d’atteindre les 100 mille inscrits

A ce rythme, la majorité des Fatickois ne vont pas s’inscrire pour l’obtention de la nouvelle carte d’identité biométrique de la Cedeao. Depuis le démarrage de ces inscriptions, la région de Fatick n’a pas atteint les 100 mille inscrits. A la date du vendredi 20 janvier dernier, les autorités administratives de la région ont enrôlé environ 73 000 personnes. Lenteurs, couacs et nombre réduit des commissions, ont été décriés par les populations. Lors de la réunion de vendredi dernier à la Préfecture de Fatick, le Préfet avait estimé qu’il y a au total 32 470 enrôlements dans le département. Il y a des risques que certains ne parviennent pas à s’inscrire durant la période de gratuité.

Thiés: 154 281 électeurs inscrits sur les listes électorales

4 mois après le démarrage de la refonte partielle du fichier électoral (3 octobre- 26 janvier), 154 281 électeurs se sont inscrits pour l’obtention de la carte d’identité biométrique multifonctionnelle Cedeao dans la région de Thiés (département de Thiés, Tivaoune et Mbour). Après un démarrage difficile, avec une seule commission administrative dans chaque département, Mbour dispose aujourd’hui de 18 commissions, Thiés en compte 19, et 19 pour Tivaoune. Pour atteindre les objectifs fixés par l’Autorité,les préfets qui pilotent les opérations ont pris de nouvelles dispositions en doublant les effectifs des commissions administratives.

Kolda: 35 299 personnes inscrites

A la date du vendredi 20 janvier 2017, 35 299 inscriptions sont enregistrées à travers les seize commissions mises en place au niveau des trois départements de la région de Kolda. Démarrées à la mi-novembre (le lundi 14) dernier, les opérations d’inscription pour l’obtention de la nouvelle carte d’identité biométrique Cedeao et de la refonte partielle du fichier électoral se poursuivent à un rythme jugé lent. Le rythme est jugé “trop” lent par les citoyens. Malgré tout, l’Administration territoriale rassure que les objectifs fixés seront atteints.

Kaffrine: 19 695 inscrits dans le département

Après des lenteurs constatés sur les inscriptions au fichier électoral entamées le 10 novembre dernier, Kaffrine magnifie des progrès dans le processus . Du 10 novembre 2016 au 24 janvier 2017, 19 695 personnes sont inscrites sur le fichier électoral au niveau départemental, pour l’obtention de la carte nationale d’identité biométrique. Malgré quelques désagréments liés aux coupures d’électricité et autres problèmes techniques qui justifient, selon le préfet, les longues files de citoyens devant les commissions administratives. Selon le préfet Mame Less Cabou avec la deuxième commission installée depuis le mois dernier, les objectifs seront atteints bien avant la date limite.

Saint-Louis: 23 400 enrôlés dans le département

Le département de Saint-Louis a enregistré à la date du 19 janvier, 23 400 inscriptions sur les listes électorales. D’une seule commission installée dans le chef-lieu de département de St-Louis à l’ouverture des opérations, le 3 novembre, le nombre de commissions est passé à onze. Les sept commissions installées dans la commune de Saint-Louis ont enrôlé 17 357 dossiers, alors que les quatre implantées dans l’arrondissement de Rao, englobant des communes de Gandon, Mpal, Fass Ngom et Ndiébène Gandiol, notent 6 043 inscriptions. Malgré l’augmentation du nombre de commissions, les lieux d’inscription sont toujours envahis. Pour le préfet de Saint-Louis, Mariama Traoré Ngom, les conditions ont été bien améliorées, avec le renforcement des commissions.

Tambacounda: 17 414 inscrits

Malgré quelques couacs dus aux lenteurs au niveau des commissions, les inscriptions sur les fichiers électoraux se poursuivent à pas de géant dans les quatre commissions que compte le département de Tambacounda. Le préfet, Mor Talla Tine, a révélé, le 25 janvier 2017 dernier, que 17 414 citoyens ont été inscrits à la date du 19 janvier. Sur les objectifs, le préfet qui appelle les citoyens à se mobiliser, rassure que le maximum de citoyens sera inscrit avant la fin des opérations. Selon ce dernier c’est L’Etat qui doit prendre ses responsabilités et installer des commissions partout dans le département, pour permettre aux citoyens de s’inscrire massivement et facilement sur les listes.
L’Obs

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here