QI : en baisse à cause de facteurs environnementaux ?

0
26

Certains facteurs environnementaux pourraient être responsables de la baisse du QI depuis 1975.

Depuis 1975, le QI des nouvelles générations baisse, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale américaine PNAS.

Les chercheurs du Centre de recherche économique Ragnar Frisch en Norvège ont constaté que les résultats des tests de QI diminuent progressivement au cours des dernières décennies.

Des études antérieures ont montré que les gens sont devenus plus intelligents au cours de la première partie du siècle dernier et cela a été mesuré par le quotient intellectuel. Cette tendance qui a été surnommée l’effet Flynn. Diverses théories ont été proposées pour expliquer cette évolution de l’esprit humain, comme une meilleure nutrition, des soins de santé de qualité, une meilleure éducation, tous ces facteurs qui pourraient aider les gens à devenir plus intelligents. Mais aujourd’hui, selon ces chercheurs, cette tendance est terminée et s’inverse.

DEPUIS 1975, LE QI EN BAISSE

Les chercheurs ont analysé les résultats des tests de QI de jeunes hommes entrant dans le service national norvégien (service militaire obligatoire) au cours des années 1970 à 2009. Au total, 730 000 résultats de tests ont été comptabilisés. En étudiant les données, les chercheurs ont constaté que les scores diminuaient en moyenne de sept points par génération, ce qui constitue une nette inversion des résultats des tests remontant à environ 70 ans.

La sociologie et les gènes ne seraient pas en cause. “Si de tels facteurs peuvent être présents, leur influence est négligeable comparée à d’autres facteurs environnementaux”, ont déclaré les chercheurs.

Comme facteurs non sociologiques, non génétiques, ils mettent en avant le “déclin des valeurs éducationnelles”, “dégradation des systèmes éducatifs et scolaires”, “télévision et médias”, “dégradation de l’éducation au sein des familles”, “dégradation de la nutrition” et “dégradation de la santé”.

Les scientifiques ont également observé certaines différences entre les groupes familiaux, ce qui suggère qu’une partie du déclin du QI pourrait être attribuable à des facteurs environnementaux. Ils suggèrent également que les changements de style de vie pourraient aussi expliquer une partie du déclin, comme les changements dans le système éducatif et les enfants qui lisent moins et jouent plus aux jeux vidéo. Une équipe britannique a récemment trouvé des résultats de QI tombant de 2,5 à 4,3 points tous les dix ans depuis environ la fin de la seconde guerre mondiale. Et en décembre dernier, un autre groupe de chercheurs américains a découvert que les enfants qui avaient grandi en mangeant beaucoup de poisson avaient tendance à avoir des QI plus élevés qu’ils dormaient mieux. Aujourd’hui, les enfants de nombreux pays mangent très peu de poisson.

Auteur: Agathe Mayer – TopSante

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here