ARRESTATION D’UN TRAFIQUANT MALIEN A PIKINE GUINAW-RAILS SUD: Le convoyeur larguait ses colis de drogue depuis le train express Bamako-Dakar

0
1973

Le chef de service du commissariat de police de Guinaw-rails, le lieutenant de police Oumar Ba Diédhiou, assurant en même temps l’intérim au commissariat de police de Pikine, semble avoir de la baraka. L’officier de police judiciaire a réussi, en l’espace de trois jours, à pêcher de gros barons de la drogue de la variété prisée (Brown), en l’occurrence, deux Guinéens (voir texte par-ailleurs), et un Malien du nom de M. L. Diallo, né en 1967, à Bamako.

Vingt-trois plaquettes (23) de 2 kilos de chanvre indien saisis par les braves et vaillants éléments de la brigade de recherches du lieutenant de police Oumar Ba Diédhiou du commissariat de Guinaw-rails. C’est le résultat du coup de filet des flics opérant en civil dans les quartiers.

Les policiers ont aperçu, avant-hier nuit, vers 02h30 du matin, une scène pour le moins insolite dans le train express, roulant dans le sens Bamako-Dakar, alors qu’ils étaient en patrouille de sécurisation dans les parages de la passerelle de l’arrêt gare Sips. Un passager identifié plus tard comme M. L. Diallo s’agitait et larguait en vrac des colis suspects depuis la locomotive. Les flics flairent des actes répréhensibles, installent un dispositif de planque et guettent le retour du suspect pour venir récupérer les colis. Le train arrive pendant ce temps au dit arrêt, ralentit et s’arrête.
Il a fait une partie du trajet par la route, et a pris le train à Thiès

M. L. Diallo saute du train, se relève et file droit à l’endroit où ses colis sont largués. Il tombe nez à nez sur les limiers, qui se dressent sur son chemin et l’interpellent sur sa destination à pareille heure de la nuit. Le suspect cafouille et se lance dans des explications fumeuses. Il ravale ses propos et crache le morceau aux policiers, qui l’appréhendent et se rendent avec lui au point de largage des plaquettes. Ils découvrent 46 kg de chanvre indien, répartis en 23 plaquettes de 2 kilos, embarquent le gus et le conduisent au commissariat de police.

Le trafiquant malien a reconnu les faits et indique avoir convoyé la drogue depuis Bamako à bord du train express, pour la remettre à un certain B. Barry, qui a pris la clef des champs à bord de son véhicule lorsqu’il a aperçu les flics. Il était venu réceptionner les colis dans sa voiture garée dans un coin sombre, avant de se terrer et guetter l’arrivée du train. Le mis en cause a soutenu avoir fait une partie du trajet Bamako-Dakar à bord d’un véhicule jusqu’à Thiès, pour échapper aux multiples contrôles des forces de sécurité.

De la cité du rail, déclare M. L. Diallo à nos informateurs, il embarque maintenant dans le train et se dirige vers son point de chute, sis à Pikine Guinaw-rails Sips. Il guette le ralentissement de la locomotive se dirigeant vers l’arrêt gare, rassemble les plaquettes de drogue et commence à les larguer dans l’obscurité, histoire de revenir sur ses pas pour les prendre. Mais, c’était sans compter avec la présence des flics, qui étaient en opération de patrouille.
Le ressortissant malien M. L. Diallo devrait être déféré, ce vendredi 24 février 2017, au parquet par la police de Guinaw-rail pour trafic international de chanvre indien et association de malfaiteurs. Le reste de la bande est dans le collimateur de la police. L’enquête suit sont cours.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here