La vie et l’oeuvre de Serigne Abdou Lahat Mbacké revisitées

0
168
La vie et l’oeuvre de Serigne Abdou Lahat Mbacké revisitées

La vie et l’oeuvre de Serigne Abdou Lahat Mbacké revisitées

Dans cette vidéo, Serigne Abdou Lahat Ndiaye revient sur la vie et l’oeuvre de Serigne Abdou Lahat Mbacké. Fils de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme et de Sokhna Mariama Diakhaté, « Baye Lahad » est le troisième Khalife général des mourides. Il avait succédé à son frère aîné Serigne Fallou Mbacké en 1968.

Touba se souvient de Serigne Abdou Lahat Mbacké. En effet, ce jeudi est célébré le magal dédié au 3e Khalife général des mourides. Senego qui était à Touba est allé à la rencontre de Abdou Lahat Ndiaye, membre du comité d’organisation du Magal. Ce dernier est revenu sur la vie et l’oeuvre du fils de Cheikh Ahmadou Bamba.

La commission culturelle a exposé sur les discours mais aussi sur les réalisations de celui qui a implanté une dizaine de forages dont celui du célèbre « Aïnou Rahmati », le puits de la miséricorde.

Sous son khalifat, Touba a connu une expansion fulgurante et la cité bénie de Khadimou Rassoul accède aux infrastructures modernes : un hôpital, une gendarmerie, une gare routière, un marché. Il est à l’origine de la décoration à la marocaine et de l’extension de la mosquée qui ont nécessité la somme de 1 milliard 500 millions de francs et d’une bibliothèque qui abrite 170 000 ouvrages et Khassaides et des exemplaires du Coran. C’est à lui qu’on doit la poursuite de l’électrification, l’installation du réseau téléphonique, la mise en œuvre des rocades.

Le somptueux palais dénommé « Résidence Keur Serigne Touba » porte également la marque de Serigne Abdoul Ahad Mbacké pour un coût de 500 millions de francs CFA.

Son programme d’assainissement est surtout marqué par la restructuration du marché « occass » afin de lutter contre la contrebande et de redonner un nouveau code de conduite aux talibés pour rendre à Touba son côté sacré. Son appel destiné aux talibés à avoir chacun une résidence à Touba eut pour seul objectif de faire de la ville une métropole commune.

Cheikh Abdoul Ahad Mbacké, le khalif bâtisseur décède, le 19 juin 1989 à Touba. Il est remplacé par son frère cadet Cheikh Abdou Khadre Mbacké, imam de la grande mosquée de Touba.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.