An 6 de la présidence de Macky Sall : Un bilan éloquent et flatteur ! Par Hady Traoré*

0
151

25 mars 2012 – 25 mars 2018. Voilà 6 ans que le Président Macky SALL est à la tête du Sénégal en train de dérouler le programme pour lequel il a été élu,
C’est donc un prétexte idéal pour réfléchir sur les actions initiées au profit de la population.

Est-on sur la bonne voie? Y a-t-il des réglages à opérer? Les politiques publiques mises en œuvre et celles en cours sont-elles bien perçues par ceux à qui elles sont destinées ? Autant de questions pertinentes dont les réponses coulent de source au vu des ruptures opérées.

Avant de nous lancer sur les traces des réalisations, il est nécessaire de nous entendre sur les référentiels pour que nos appréciations aient un sens.

C’est pour quoi un bref rappel du contexte dans lequel le Président Macky SALL a inauguré son magistère s’impose afin de mieux nous projeter sur ce qui a été réalisé à savoir le développement économique et inclusif du Sénégal.

Arrivé au pouvoir à l’issue d’un climat de crise sociale et de désordre dans les finances publiques, de malversations et d’impunité, le président Macky SALL s’est très tôt mis à la tâche du redressement économique. En dépit de ce contexte peu favorable, le pays a connu, en six ans, un essor économique, avec un taux de croissance en hausse continue. Ces prouesses dont nous livrerons les plus frappantes sont obtenues grâce à une grande vision et une belle ambition pour un pays en développement.

En matière de bien-être des populations, les performances du Sénégal ont été solides dans la santé, les inégalités économiques, ou encore les disparités de genre. Relativement à la santé et à l’action sociale, la lutte contre les inégalités et les injustices sociales est au cœur du projet politique du Président de la République, convaincu que la politique n’a de sens que si elle prend effectivement en charge la correction des disparités. C’est le fond de l’idéal républicain.

En attestent les réformes lancées dans le domaine social dès le lendemain de son accession à la magistrature suprême : allocation de bourses de sécurité familiale aux ménages les plus démunis, carte d’égalité des chances en faveur des handicapés, couverture maladie universelle, revalorisation des pensions de retraite, gratuité de la césarienne, amélioration des niveaux de revenu des travailleurs, entre autres.

L’enjeu est de sortir les populations du besoin en offrant à chaque Sénégalaise et Sénégalais les moyens de son autonomie grâce à son inclusion effective dans le tissu économique. Ces politiques volontaristes ont eu un impact positif certain puisque sur la période 2012-2017, le taux de pauvreté a diminué de 3 à 6%, principalement en milieu rural. Sur les 3360 milliards FCFA du budget 2017, 20% ont été alloués au social et plus encore en 2018.

L’autre réussite du Président Macky Sall est sans conteste les pratiques réformatrices adossées aux politiques publiques dans la perspective de l’émergence à l’horizon 2035. C’est au vu de cette nouvelle culture que le Sénégal est classé parmi les grands pays réformateurs sectoriels, structurels et institutionnels du continent africain. Dans le cadre du secteur de l’énergie, les réformes initiées par la SENELEC en termes d’organisation, de stabilisation, de sécurisation des recettes et de développement, ont permis de trouver une solution définitive au lancinant problème des coupures qu’aucun autre régime n’a pu résoudre.

Ainsi, en six ans le taux de coupure actuel d’électricité de 42 heures par an est le plus bas en Afrique de l’Ouest, un critère d’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale et d’attractivité des investissements directs étrangers.

Aussi, faut-il rappeler que la récente crise électrique a coûté près de 1.5 % du PIB (AFD, 2015) et conduit au fort ralentissement de l’activité des entreprises. Mais c’est la révolution dans le secteur agricole qui aura été le chantier monumental en ce sixième anniversaire de l’accession du Président Macky SALL au pouvoir.

En effet, la politique audacieuse de soutien et de diversification des filières a permis d’enregistrer une hausse de 54% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. De plus, le Président de la république, dans son objectif de faire les acteurs du monde rural des entrepreneurs agricoles, a permis aux producteurs de percevoir une bien meilleure compensation pour le fruit de leur travail.

En définitive, si le Président Macky Sall fait figure de grand favori à la prochaine élection, c’est qu’il sait compter sur son bilan, pour le moins remarquable. Malgré ce tableau plutôt reluisant, les partis d’opposition restent sceptiques. Ils affirment que les chiffres de la croissance brandis par le gouvernement ne correspondent nullement à l’économie réelle du pays. De toute façon les flots de témoignages de reconnaissance des bénéficiaires de la redistribution des fruits de la croissance contredisent le constat de l’opposition politique.

Des milliers de villages, entre autres, sont sortis des ténèbres et de la zone d’incertitude grâce à une meilleure prise en charge de leurs problèmes. Certes, des ajustements dans la gestion de certains programmes gouvernementaux s’imposent et le président et son gouvernement s’y attellent vigoureusement. Le président Macky Sall, malgré sa grande ambition pour le Sénégal, ne peut pas résoudre tous les problèmes en temps réel et à l’échelle nationale. Ses prédécesseurs ne l’ont jamais réalisé et ses successeurs n’y parviendront non plus.

Finalement, on fait le constat que l’essentiel qui avait été promis est réalisé en 6 ans d’exercice du pouvoir et ce au grand bonheur de la population.

* Coordonnateur fédéral DSE APR CANADA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here