Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Boeing annonce une perte de 355 millions de dollars suite à la crise des explosions de portes

Boeing a perdu 355 millions de dollars au premier trimestre suite à l'explosion de la porte d'un 737 MAX 9 en janvier.

Selon les résultats trimestriels de publier Mercredi, les revenus du géant du transport aérien ont chuté de 8 % sur un an, à 16,6 milliards de dollars. Il s'agit en fait d'un résultat meilleur que ce à quoi s'attendaient les analystes, qui s'attendaient à une perte et à des revenus plus importants de 16,2 milliards de dollars, selon CNBC. Les actions de Boeing ont augmenté de 3,5 pour cent peu après le début des négociations.

Les dirigeants ont déclaré que les pertes financières reflétaient un ralentissement plus large de la production alors que l'entreprise changeait sa façon de construire des avions.

« À court terme, oui, nous traversons une période difficile », a déclaré le PDG de Boeing, Dave Calhoun, dans une interview accordée au journal. lettre Pour les employés. « La réduction des livraisons peut être difficile pour nos clients et nos finances, mais la sécurité et la qualité doivent passer et passeront avant tout.

Il s'agit de la septième perte trimestrielle consécutive pour le constructeur aéronautique en difficulté.

L'explosion, le 5 janvier, d'un avion d'Alaska Airlines a conduit à un bilan plus large pour Boeing, qui a dû faire face il y a cinq ans à peine à l'immobilisation mondiale de son emblématique avion 737 MAX en raison de problèmes de commandes de vol liés à deux accidents d'avion mortels.

Ces derniers mois, la FAA a découvert à plusieurs reprises des lacunes dans la qualité de la production de Boeing. Le président des compagnies aériennes commerciales de Boeing, Stan Diehl, a démissionné de son poste. Calhoun prévoit de partir d'ici la fin de l'année.

READ  L'Inde et la France discutent des questions clés de l'Asie de l'Ouest et de l'Afrique du Nord

Les régulateurs fédéraux ont interdit à l'entreprise d'augmenter sa production et ont ralenti sa production du 737 MAX pour travailler sur le contrôle qualité. En conséquence, Boeing a livré moins d'avions terminés : 83 au premier trimestre, en baisse de 36 % sur un an.

Calhoun a averti les employés que la production ralentirait encore à mesure que l'entreprise travaillerait sur le contrôle de la qualité.

« Nous profitons de cette période, aussi difficile soit-elle, pour ralentir intentionnellement le système, stabiliser la chaîne d'approvisionnement, renforcer les opérations de nos usines et positionner Boeing pour offrir la prévisibilité et la qualité qu'exigent nos clients à long terme », a déclaré Calhoun dans un communiqué. déclaration. le message.

Boeing s'attend à ce que la production revienne à la « normale » au second semestre, a déclaré mercredi Calhoun à CNBC. En fin de compte, Boeing espère toujours atteindre les objectifs de trésorerie à long terme qu'il s'était fixés avant la vague actuelle de problèmes, a-t-il déclaré.

Les problèmes de production de Boeing se sont étendus au secteur aéronautique. United Airlines a indiqué que l'immobilisation d'urgence d'un Max 9 lui avait coûté 200 millions de dollars au premier trimestre. Southwest a déclaré avoir reçu moins de livraisons d'avions Boeing que prévu, ce qui pourrait l'obliger à réduire le nombre de sièges qu'elle propose et à repenser ses dépenses.