Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Coupe du monde de rugby : Shannon Frizzell rate le match d’ouverture de la France après un remplacement des ischio-jambiers

Coupe du monde de rugby : Shannon Frizzell rate le match d’ouverture de la France après un remplacement des ischio-jambiers

Pas un revers au niveau de Romain Entamack, mais la révélation de l’entraîneur des All Blacks Ian Foster, quelques instants avant le départ de son équipe pour la Coupe du monde en France, est un rappel opportun de la meilleure formation dans ce match très physique.

Foster a annoncé vendredi à l’aéroport d’Auckland que le flanker aveugle en forme Shannon Frizzell avait rejoint la liste des blessés avec une « torsion » des ischio-jambiers alors que ses joueurs se rendaient à Londres dans la première vague pour leur dernier match pré-RWC contre les Boks vendredi prochain et contre La France à Paris le 8 septembre. L’ouverture tant attendue du tournoi nous manquera.

Frizell et le verrou de croquet Brady Retallick sont les deux seuls à rester sur son équipe de 33 joueurs pour le choc de Twickenham contre les Sud-Africains (à partir de samedi prochain NZT).

Ciel Sport

Ian Foster parle de l’équipe des All Blacks pour la Coupe du monde

La bonne nouvelle est que les deux, contrairement à Ntamack qui est hors de combat avec une déchirure du LCA, seront bientôt disponibles pour le deuxième affrontement de poule des All Blacks contre la Namibie à Toulouse le 15 septembre.

L’absence du numéro 6 à succès lors de l’ouverture de la Coupe du monde a été un revers, bien sûr. La Highlanders Lucy, âgée de 29 ans, a été l’une des plus influentes après une impressionnante campagne de championnat de rugby.

Il avait déjà été annoncé que le 103-Test Retallic pourrait manquer au moins le match d’ouverture de la Coupe du monde contre les hôtes du Stade de France après s’être blessé au ligament croisé postérieur contre les Australiens à Dunedin.

READ  Le fils de LeBron James, Brony, a réalisé un superbe dunk d'affiche en France

« Brady progresse bien et nous reviendrons plus loin la semaine prochaine », a déclaré Foster. « Il est hors du match contre l’Afrique du Sud et il est susceptible d’être hors du match contre la France.

« De plus, Shannon Frisell, qui a fait une séance de vitesse il y a quelques jours, a peaufiné ses ischio-jambiers. Encore une fois, c’est probablement un délai similaire, donc c’est un peu décevant pour nous.

    Beauton Barrett, à gauche, Will Jordan et Ethan de Groot dirigent les All Blacks alors qu'ils montent à bord de leur vol à l'aéroport international d'Auckland.

Fiona Goodall/Getty Images

Beauton Barrett, à gauche, Will Jordan et Ethan de Groot dirigent les All Blacks alors qu’ils montent à bord de leur vol à l’aéroport international d’Auckland.

Cependant, Foster a minimisé les craintes de nouvelles blessures avant la Coupe du monde et a juré de ne pas envelopper ses gros canons dans du coton dans la perspective d’une rencontre physique contre les Boks à Twickenham.

En effet, Foster a déclaré qu’il était important que les All Blacks fassent une déclaration forte avant le tournoi, et il ne pouvait pas penser à un meilleur adversaire pour le faire contre les champions en titre. Les Néo-Zélandais ont déjà battu l’équipe de Jack Ninabar 35-20 à Auckland le 15 juillet de cette année.

« Je ne suis pas nerveux du tout. Je suis excité », a déclaré Foster lorsqu’on lui a demandé si la blessure de Ndamak l’avait fait réfléchir. « Je suis nerveux du point de vue des performances, mais vous n’entrez pas dans les tests en vous souciant de qui va se blesser. Vous vous préparez à gagner et vous savez que nous devons être à 100 %.

« Nous savons, nous voulons aller à la Coupe du monde, où nous sommes sous pression. Si vous entrez dans le jeu avec la moitié de votre esprit ailleurs, vous êtes en danger. C’est un gros test et nous voulons bien jouer et aller dans ce match contre la France avec beaucoup de confiance.

READ  Dans le Wisconsin, cinq personnes ont été tuées alors qu'elles conduisaient un SUV lors d'un défilé de vacances

Alors, est-il prêt à déployer sa meilleure composition s’il est déterminé qu’elle est la meilleure pour la campagne ?

« Je ne défendrai personne », a répondu l’entraîneur. « Ce sera un processus normal. Si les gens ont un peu de teinte, ils ne joueront pas. Mais cela n’a aucun sens d’essayer de mettre les gens sous du coton. Vous ne gagnez pas une Coupe du monde en mettant les gens sous du coton.

Après avoir balayé le championnat de rugby et terminé un double siècle sur les Wallabies à Dunedin, Foster était convaincu qu’il avait une équipe capable de rejoindre l’équipe de Richie McCaw en 2015 en tant que seul All Blacks à remporter la Webb Ellis Cup. Côtier.

Ian Foster pose avec la fan Lorraine McRae avant le départ des All Blacks.

Fiona Goodall/Getty Images

Ian Foster pose avec la fan Lorraine McRae avant le départ des All Blacks.

« C’est un groupe bien testé », a-t-il déclaré. « C’est une équipe qui a traversé beaucoup d’adversité. Nous avons déjà participé à des Coupes du monde, peut-être dans une Coupe du monde où nous avons traversé l’adversité, et gagner l’une des sept Coupes du monde à l’extérieur reflète cela. .

« Nous avons traversé l’adversité, ce groupe a été serré, ils ont trouvé des solutions et nous espérons qu’ils gagnent vraiment en confiance. Nous nous sommes préparés autant que possible, puis vous allez aux Coupes du monde et vous savez que tout est de semaine en semaine, c’est comme ça que nous abordons cette année de toute façon.

Foster a confirmé que les attaquants remplaçants Josh Lord et Samibeni Finau étaient déjà à Londres et rejoindront l’équipe itinérante qui se prépare pour le choc de Twickenham.

READ  Le vétéran Olivier Giroud pourrait à nouveau jouer un rôle clé chez Les Bleus 21/11/2022

Pendant ce temps, l’entraîneur des All Blacks a choisi ses mots avec soin lorsqu’il a été interrogé sur l’affaire controversée d’Owen Farrell, le capitaine anglais faisant maintenant l’objet d’un appel par World Rugby avec l’approbation judiciaire après son carton rouge contre le Pays de Galles.

Il a déclaré qu’il n’était « pas surpris » par la décision de World Rugby car « nous savons tous qu’il y a un alignement complet entre l’arbitrage et le système judiciaire avant la Coupe du monde ».

« Nous comprenons que la seule façon de contrôler ce processus est de nous assurer que nos techniques sont correctes, c’est donc sur cela que nous travaillons. »

En tant que père, on a demandé à l’entraîneur irlandais Andy Farrell s’il pouvait sympathiser avec ses inquiétudes concernant le « cirque dégoûtant » autour de son fils. « C’est un sujet brûlant et tout le monde en parle, mais nous devons faire confiance au processus judiciaire … ils prennent des décisions et nous devons vivre avec. »