Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Coupe du monde Qatar 2022 |  Condé : « L’Argentine est un adversaire difficile à battre »

Coupe du monde Qatar 2022 | Condé : « L’Argentine est un adversaire difficile à battre »



14/12/2022 à 23:44

HEC


Jules Condé Il a souligné le travail d’équipe qu’il a fait La France remporte les demi-finales avec le Maroc (2-0). Le défenseur de Barcelone a été l’une des pièces maîtresses de l’équipe de France pour défendre le titre remporté il y a quatre ans à Russie 2018. La France a su défendre. Premier but haussier de Theo Hernandez On attend leur chance contre le Maroc, qui a tout tenté pour être en finale dimanche face à l’Argentine.


« Le Maroc nous a mis beaucoup de mal. C’était une équipe très physique et ils savaient gérer le jeu », a reconnu Condé qui a apprécié le but de Theo Hernandez : « Un but aussi rapide nous a facilité la tâche. Nous avons été solides et avons fait un effort considérable. Nous sommes très heureux de nous qualifier pour la finale. »

Le défenseur barcelonais a tenu à souligner la « solidarité de l’équipe qui sait souffrir tout au long du match. Nous étions une équipe intense pendant 90 minutesCondé a également apprécié le match que le Maroc a terminé : « Je ne suis pas surpris, car c’est une équipe qui sait jouer au football. Ils ont trouvé le moyen de nous faire mal et de nous déséquilibrer, mais nous étions solides. »

Bien que le point culminant du travail de toute l’équipe, Condé a fait un clin d’œil à Antoine Griezmann, qui a perdu courage pour avoir aidé dans les tâches défensives à la fin de la journée. MVP des demi-finales: »Antoine est un joueur déséquilibré et il a beaucoup galéré aujourd’hui. Il est l’image de l’équipe et je suis très heureux pour lui.

READ  Kevin Colbert à propos du contrat du troisième jour: `` Nous ne voulions pas laisser un joueur défensif comme Isaiah Ludermelk là-bas ''


Concernant le dernier match contre l’Argentine, il s’est contenté de dire : « On en reparlera à partir de demain. C’est une équipe qui se bat beaucoup et qui est difficile à battre. »