Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

De fortes inondations ont frappé le centre de la Chine, affectant des dizaines de millions de personnes | Chine

Des pluies exceptionnellement fortes et des inondations torrentielles ont frappé la province chinoise du Henan, inondant les berges des rivières, inondant le système de transport public et perturbant la vie de dizaines de millions de personnes.

Au moins trois personnes ont été tuées à Zhengzhou, la capitale provinciale, alors que plus de 20 centimètres (7,8 pouces) de pluie sont tombés en une heure mardi. L’averse a fermé le système de métro de la ville, piégeant les passagers dans de l’eau jusqu’à la taille.

Plus de dix mille habitants de la province centrale ont été transférés dans des abris, a rapporté mardi l’agence de presse Xinhua.

De fortes pluies ont commencé à traverser le Henan le 17 juillet. Mardi, les autorités météorologiques ont émis le niveau d’avertissement le plus élevé pour la province, et les prévisions météorologiques chinoises prévoyaient de nouvelles pluies abondantes.

De samedi à mardi, 3 535 stations météorologiques du Henan, l’une des provinces les plus peuplées de Chine avec une population de 94 millions d’habitants, ont signalé plus de 5 centimètres de pluie. Les autorités ont indiqué que sur les 1 614 stations enregistrées au-dessus de 10 cm et 151 au-dessus de 25 cm.

Des images sur les réseaux sociaux en Chine montrent que le célèbre temple Shaolin, connu pour les arts martiaux, ainsi que d’autres sites culturels ont été endommagés. Des centaines de résidents pris au piège dans le Henan ont appelé à l’aide en ligne alors que les inondations ont coupé l’électricité dans leurs maisons.

Inondations dans la ville de Zhengzhou, province du Henan, mardi. Photo : Xinhua/Rex/Shutterstock

Les inondations sont courantes pendant la saison des pluies en Chine, mais leur impact s’est aggravé au fil des décennies, en partie à cause de l’urbanisation rapide de la Chine et de la crise climatique mondiale.

Des phénomènes météorologiques extrêmes se sont produits dans de nombreuses régions de la Chine cet été. Des centaines de milliers d’habitants de la province du Sichuan ont été contraints de se réinstaller ce mois-ci en raison d’inondations et de glissements de terrain.

En juin, Hotan, dans la ville la plus à l’ouest du Xinjiang, a connu des pluies record, incitant un habitant à commenter sur les réseaux sociaux que « les précipitations [this month] équivalent aux précipitations totales des deux dernières années.

Greenpeace a déclaré que les risques de phénomènes météorologiques violents sont désormais les plus élevés en Chine dans les centres-villes densément peuplés, mais qu’ils ont également augmenté rapidement à la périphérie des grandes villes en raison de l’urbanisation rapide.

Liu Junian, de Greenpeace International, a déclaré aux médias chinois : “En raison de la densité de population, des infrastructures et de l’activité économique, l’exposition et la vulnérabilité aux risques climatiques sont plus élevées dans les zones urbaines. Les villes sont un secteur important des émissions mondiales de gaz à effet de serre, qui représentent environ 70 % des émissions totales.

READ  Le Brésil dépasse les 400000 décès dus au virus, au milieu des craintes d'une nouvelle augmentation