Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Dernière étape des manifestations en France contre la réforme des retraites de Macron

Dernière étape des manifestations en France contre la réforme des retraites de Macron

Des centaines de milliers de personnes devraient à nouveau descendre dans la rue à travers la France jeudi contre la réforme des retraites du président Emmanuel Macron pour une dernière journée de manifestations avant une décision de justice clé sur la réforme.

La police s’attend à ce qu’environ 400 000 à 600 000 personnes dans tout le pays participent, moins de la moitié du pic de 1,3 million en mars, au plus fort des manifestations contre une décision de relever l’âge de la retraite de 62 à 64 ans.

Avec environ 1 500 manifestants anarchistes et radicaux attendus à Paris, les forces de sécurité sont en alerte pour les fauteurs de troubles, tandis que les métropoles régionales de Nantes et Rennes risquent de nouveaux affrontements.

Tous les regards sont désormais tournés vers la Cour constitutionnelle, qui doit se prononcer sur la légalité du projet de loi sur les retraites.

« La décision de vendredi de la Cour constitutionnelle mettra fin aux procédures démocratiques et constitutionnelles », a déclaré Macron aux journalistes lors d’un déplacement aux Pays-Bas mercredi, ajoutant que le débat public allait « définitivement se poursuivre ».

Publicité – Faites défiler vers le bas pour continuer

Si le tribunal donne son feu vert – et les ministres sont confiants en privé – Macron espère signer immédiatement les modifications législatives, ouvrant la voie à leur entrée en vigueur d’ici la fin de 2023.

L’homme de 45 ans, qui a rejeté à plusieurs reprises les appels à des pourparlers avec les dirigeants syndicaux ces dernières semaines, a déclaré qu’il inviterait les représentants des travailleurs aux discussions après la décision du tribunal.

READ  La France libère 14 joueurs dans leurs clubs

« Je sais qu’il y aura des traces de nos différences actuelles, mais je vais (appeler à des pourparlers) dans un esprit d’harmonie et une volonté de regarder vers l’avenir, quel que soit le résultat annoncé », a-t-il ajouté.

Publicité – Faites défiler vers le bas pour continuer

Si la législation est approuvée, il reste à voir si les syndicats appellent à davantage de grèves, la dynamique ralentissant clairement et les travailleurs étant réticents à renoncer à leur salaire pour ce qui semble être une bataille perdue d’avance.

Les sondages montrent que deux Français sur trois sont contre les modifications des retraites, mais Macron affirme qu’elles sont nécessaires pour empêcher le système de tomber dans de profonds déficits dans les décennies à venir.

Les critiques accusent le président de rouler sur l’opinion publique et le parlement, où un gouvernement minoritaire a utilisé des pouvoirs exécutifs controversés pour adopter la loi sans référendum fin mars.

Publicité – Faites défiler vers le bas pour continuer

S’exprimant aux Pays-Bas, Macron a lié les modifications des retraites à la nécessité de maîtriser les dépenses publiques de la France et à son programme plus large de resserrement des liens économiques entre les membres de l’UE.

« Je suis fier du modèle social français, je le défends, mais si on veut le pérenniser, il faut produire plus », a-t-il déclaré.

« Nous devons réindustrialiser le pays. Nous devons réduire le chômage et augmenter la quantité de travail offerte dans le pays. Cette réforme des retraites en fait partie. »