Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Draghi rencontre le président alors que le gouvernement italien risque de s’effondrer

  • Le parti de la coalition 5 étoiles rejette le vote de confiance
  • Cette décision est considérée comme provoquant une crise politique potentielle
  • Le Premier ministre Draghi rencontre le président Mattarella après le vote

ROME (Reuters) – Le gouvernement de coalition du Premier ministre italien Mario Draghi semblait sur le point de s’effondrer jeudi après que le Mouvement cinq étoiles, l’un de ses membres, n’ait pas soutenu un vote de confiance au Parlement, y compris des mesures pour compenser le coût de la vie. crise.

Quelques minutes après le vote, a déclaré une source gouvernementale, Draghi s’est rendu au palais du Quirinal de Rome pour rencontrer le président Sergio Mattarella, le dirigeant suprême de la politique italienne, qui devra décider comment résoudre la crise.

Il n’était pas clair si l’ancien chef de la Banque centrale européenne, Draghi, 74 ans, prévoyait de démissionner.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Le vote de confiance est devenu un point focal de tensions au sein de la large coalition de Draghi alors que ses partis se préparent à s’affronter lors des élections nationales prévues début 2023.

Draghi a fait monter les enchères en disant qu’il ne voudrait pas diriger un gouvernement sans 5 étoiles, qui est apparu comme le plus grand parti lors des élections précédentes en 2018, mais a depuis souffert de défections et d’une perte de soutien populaire.

Le vote de confiance, qui a été adopté par 172 voix contre 39, a été utilisé pour accélérer l’approbation parlementaire d’un ensemble d’aides de plusieurs milliards d’euros qui comprend également une disposition permettant à la ville de Rome de construire un incinérateur de déchets géant. Lire la suite

READ  Le Soudan enquête sur les armes transférées d'Éthiopie

5-Star a fait pression sur Draghi pour qu’il fasse plus pour aider à atténuer la hausse du coût de la vie en augmentant les emprunts du gouvernement, et il s’est également longtemps opposé au projet de l’Holocauste.

Des élections anticipées ?

La décision cinq étoiles a plongé l’Italie dans l’incertitude politique et risque de saper les efforts visant à obtenir des milliards d’euros de fonds de l’Union européenne, à lutter contre une sécheresse dévastatrice et à réduire sa dépendance au gaz russe.

Cela pourrait également conduire à des élections nationales dès septembre ou octobre.

L’Italie doit voter au premier semestre de l’année prochaine, et les tensions montent entre les membres d’une alliance qui existe depuis début 2021 et qui chevauche les deux côtés de la fracture politique.

Les risques d’effondrement du gouvernement Draghi se sont propagés sur les marchés financiers alors que les rendements obligataires italiens ont fortement augmenté, indiquant que les investisseurs ont exigé une prime plus élevée pour la détention de dettes et que les actions ont chuté.

Le vote intervient à un moment difficile pour l’Italie, la troisième plus grande économie de la zone euro, car les coûts d’emprunt ont fortement augmenté alors que la Banque centrale européenne commence à resserrer sa politique monétaire.

La Banque centrale européenne travaille sur un nouvel outil pour contenir la différence entre les coûts d’emprunt allemands et les coûts d’emprunt dans les États membres lourdement endettés comme l’Italie.

Draghi, sixième Premier ministre italien au cours de la dernière décennie, a été considéré comme offrant des assurances que l’Italie honorerait toutes les conditions attachées au nouveau mécanisme, mais que son départ créerait une nouvelle incertitude.

Écrit par Keith Weir. Montage par Crispian Palmer et Alison Williams

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.