Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Explosion d’un camion à essence dans le nord d’Haïti ; Des dizaines de morts

PORT-AU-PRINCE, Haïti (AP) – Un camion plein d’essence a explosé dans le nord d’Haïti, tuant plus de 50 personnes et en blessant des dizaines lors de la dernière catastrophe qui a frappé un pays dont les problèmes se sont considérablement aggravés cette année.

Le Premier ministre Ariel Henry a déclaré que l’explosion s’était produite lundi soir dans la ville de Cap-Haïtien, ajoutant qu’elle était dévastée.

« Un décret de trois jours de deuil national sera publié sur tout le territoire en mémoire des victimes de ce drame qui afflige toute la nation haïtienne », a-t-il écrit sur Twitter.

Alors que des dizaines de corps se trouvaient à proximité du site de l’explosion, les habitants de la région ont utilisé des seaux pour récupérer l’essence du camion et de la rue pour rentrer chez eux, a déclaré à l’Associated Press Dave LaRose, un ingénieur civil travaillant au Cap-Haïtien.

L’explosion s’est produite alors qu’Haïti est aux prises avec de graves pénuries de carburant et la flambée des prix du gaz qui ont récemment contraint les hôpitaux à refuser des patients, à fermer temporairement des écoles et des entreprises et ont incité les gouvernements américain et canadien à exhorter ses citoyens à partir tant qu’ils le peuvent encore.

« C’est horrible ce que notre pays doit traverser », a déclaré LaRose.

Haïti tente toujours de se remettre de l’assassinat présidentiel du 7 juillet et du tremblement de terre de magnitude 7,2 qui a frappé la mi-août, tuant plus de 2 200 personnes et détruisant des dizaines de milliers de maisons. Le pays de plus de 11 millions d’habitants a également été touché par un pic d’enlèvements liés à des gangs, dont 17 missionnaires d’une organisation religieuse américaine qui ont été kidnappés à la mi-octobre. Cinq d’entre eux ont été libérés tandis que 12 autres sont toujours en détention.

READ  L'Afrique du Sud lève le couvre-feu alors qu'elle dit que le pic de Covid Omicron est passé

Les Haïtiens se retrouvent maintenant en deuil des victimes de l’explosion, qui, selon les responsables, s’est produite après le renversement d’un camion à essence après avoir apparemment tenté d’éviter une moto, a déclaré Patrick Almonor, adjoint au maire de Cap-Haïtien, à l’Associated Press.

Il a déclaré qu’au moins 53 morts et plus de 100 blessés ont été signalés après l’explosion, qui a brûlé environ 20 maisons à proximité du site. Il a dit qu’il s’attendait à ce que le nombre de morts continue d’augmenter parce que les personnes décédées à la maison n’avaient pas encore été comptées.

Il a dit : « Ce qui s’est passé est horrible. » « Nous avons perdu beaucoup de vies. »

Al-Munawar a déclaré que l’hôpital local avait un besoin urgent de plus d’infirmières, de médecins et de fournitures médicales de base pour aider les blessés.

« Nous sommes épuisés », a déclaré au Nouvelliste une personne identifiée comme le Dr Calhill Turini.

Le Premier ministre haïtien a déclaré que son administration déployait des hôpitaux de campagne dans la région pour aider les personnes touchées.

L’ancien Premier ministre Claude Joseph a également exprimé son chagrin pour les victimes, en tweetant : « Je partage la douleur et le chagrin de tous les gens ».