Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

France 2-0 Albanie (15 juin 2016) Analyse du match

France 2-0 Albanie (15 juin 2016) Analyse du match

La France a eu besoin de deux buts de dernière minute d'Antoine Griezmann et de Dimitri Payet pour s'imposer 2-0 contre l'Albanie, dans le groupe A, et se qualifier pour les huitièmes de finale.

Les hôtes semblaient favoris pour remporter le Championnat d'Europe 2016, car ils avaient du mal à battre une équipe classée 42e au monde, et ils étaient sur le point de réaliser une surprise majeure lorsque l'Albanie a battu Al-Qaim.

Mais alors que l'Albanie semblait prête à marquer son tout premier point dans un tournoi international, le remplaçant Griezmann est venu à la rescousse de la France à moins d'une minute de la fin.

Puis, dans les arrêts de jeu, la star de West Ham Payet est revenue dans l'ancien stade de Marseille, marquant son deuxième but en deux matchs pour assurer sa place en huitièmes de finale.

Tout ce que la France avait à offrir après une première mi-temps inquiétante et constante, ce sont deux coups francs de Payet, tous deux dirigés par Olivier Giroud, et un tir bloqué par Anthony Martial après une passe de Payet.

Comme on pouvait s'y attendre, l'Albanie a commencé à défendre en profondeur, mais sentant peut-être une certaine tension française, l'Albanie a commencé à s'aventurer vers l'avant et Ermir Linjani a tenté sa chance à 30 mètres, mais son effort a volé haut et large.

Quelques instants plus tard, l'arrière latéral El Sayed Hisay a rentré et a envoyé un centre bas que Hugo Lloris a dû récupérer alors qu'Armando Siddico menaçait de mettre son orteil sur le ballon.

READ  Le chaos de la Coupe du monde a donné lieu à un dernier match pour les âges : Argentine contre France
Antoine Griezmann célèbre son but à la 90e minute.

Alex Livesey/Getty Images


Dix minutes avant la mi-temps, l'Albanie a remporté un corner et la passe basse de Lydian Meshaj a surpris les Français, Lingani n'ayant refusé un but surprise qu'après avoir dévié la direction.

Martial a été remplacé en seconde période par Paul Pogba, une omission surprise de la formation de départ.

La France s'améliorait immédiatement et à peine 30 secondes après le début de la seconde période, Giroud centrait et le jeune Kingsley Coman se dirigeait juste à côté du poteau.

Cependant, ils ont encore dû survivre à une nouvelle frayeur majeure à la 52e minute lorsque Mamushage a battu Hugo Lloris mais son tir a rebondi sur le poteau.

Le ballon a rebondi sur l'attaquant au sol, mais il n'en savait pas grand-chose car il a rebondi sur sa tête et s'est éloigné du but.

Pogba a eu l'occasion de sortir de l'impasse peu de temps après lorsqu'il s'est glissé pour rencontrer le centre de Payet, avant de tirer.

Giroud s'est ensuite dirigé vers le côté avant que l'attaquant d'Arsenal ne se rapproche encore davantage lorsqu'il dirigeait le centre de Patrice Evra dans les boiseries du but albanais.

L'attaque tardive a vu Laurent Koscielny décocher une tête à bout portant, N'Golo Kante arrêter un ballon dévié et André-Pierre Gignac diriger la tête à côté.

Mais après environ 90 minutes, la défense albanaise a finalement faibli, laissant Griezmann sans marque pour rentrer chez lui sur un centre d'Adil Rami.

Payet a ensuite répété son tour contre la Roumanie lors de la soirée d'ouverture lorsqu'il a envoyé le ballon dans la surface et a réussi un tir pour assurer une victoire beaucoup plus durement gagnée que ne le suggérait le score.

READ  Sean Payton n'est pas certain de la situation du QB des Broncos