Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

France 2021 Le PIB augmente par la banque centrale pour atteindre la production du gouvernement au début de 2022

S’inscrire Pour la newsletter quotidienne de la nouvelle économie, suivez-nous Économie Abonnez-vous à notre Web lumière.

L’économie française reviendra à la production d’avant l’épidémie au début de 2022, la déréglementation et l’accélération des vaccinations étant plus fortes que prévu au second semestre de cette année, a indiqué la Banque de France.

La banque centrale a relevé ses prévisions de croissance pour 2021 pour mars de 5,4% à 5,8%, car la vigueur des dépenses et des investissements a aidé l’économie française à surperformer la zone euro. Les pertes de productivité dues à la crise sont inférieures aux estimations précédentes, et l’entreprise a révisé ses prévisions pour 2022 et 2023. Il s’attend à une expansion de 4,1% l’année prochaine, au lieu des 3,8% prévus en mars.

Retour à la normale

La production économique française atteindra les niveaux d’avant la crise au début de l’année prochaine

Source : Banque de France

“En sortie de crise, l’économie française n’est pas tellement, mais elle accélère de manière significative”, a déclaré lundi le gouverneur François Villeroy de Gaulho lors d’une conférence de presse à Paris. “Il y a deux moteurs principaux : les dépenses de consommation et l’investissement des entreprises, qui sont similaires au retour d’un optimisme critique vers la reprise.”

L’accélération de la reprise économique dans la zone euro a suscité un débat parmi les membres de la Banque centrale européenne sur la manière et le moment de mettre fin à ses opérations de secours d’urgence. Villeroy a déclaré que toute discussion sur les prélèvements était unanime et que la récente accélération de l’inflation conduirait l’ECP à resserrer sa politique.

Forte croissance

La Banque centrale de France a amélioré ses prévisions de production économique

Source : Banque de France

La Banque de France a révisé sa prévision d’inflation pour mars 2021 de 1,1% à 1,5%. Mais le taux devrait chuter à 1,2 % en 2022 et 2023.

“La tension autour de la distribution est temporaire, mais c’est un point que nous suivons attentivement”, a déclaré Villeroy. “Il existe des risques de retournement, mais l’inflation devrait être nettement supérieure à l’objectif de 2%.”

READ  Trois sites appartenant au GFG en France déposent une demande de protection judiciaire