Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

France 33-31 Angleterre : Thomas Ramos transforme un penalty tardif alors que les hôtes terminent deuxièmes

France 33-31 Angleterre : Thomas Ramos transforme un penalty tardif alors que les hôtes terminent deuxièmes

Explication vidéo, Un penalty tardif donne la victoire à la France contre l’Angleterre dans un match passionnant

Six Nations Guinness : France contre Angleterre

Essayer: Le Garric, Barry, Vico crayon: Ramos 4 Tromper: Ramos 3

Essayer: Lawrence 2, Smith, Freeman crayon: bastion Tromper: Ford 3

Thomas Ramos a marqué le penalty gagnant depuis la ligne médiane alors que la France battait l’Angleterre dans un thriller de sept essais pour terminer deuxième des Six Nations 2024.

Après que l’Irlande ait remporté le titre à Dublin, les hôtes ont pris une avance de 16-3 à Lyon avant qu’Ollie Lawrence ne marque dans chaque mi-temps pour donner l’avantage à l’Angleterre.

Marcus Smith a continué à avancer, mais Leo Barry et Gael Fico ont répondu.

George Ford a converti un effort tardif de Tommy Freeman alors que l’élan faisait à nouveau basculer l’Angleterre, mais Ramos avait le dernier mot.

Les ambitions de titre des deux équipes ont été anéanties avant le coup d’envoi après que l’Irlande ait conservé son titre grâce à sa victoire sur l’Écosse, mais la finale du tournoi s’est avérée être l’une des plus divertissantes.

Il s’agit de la première victoire de la France à domicile depuis son élimination des quarts de finale de la Coupe du monde en s’inclinant face à l’Afrique du Sud à Paris l’année dernière.

Deux points supplémentaires pour l’Angleterre, qui était à moins de sept points de la France et qui avait marqué quatre essais pour la première fois cette saison, leur a permis de terminer troisième devant l’Écosse.

Malgré un retard lors des cinq matchs à la mi-temps, il s’agit de leur meilleur retour dans les Six Nations depuis que Steve Borthwick a pris la relève en tant qu’entraîneur-chef après leur troisième place lors de la Coupe du monde de l’année dernière.

Le pendule oscille d’avant en arrière à Léon

Ford et Ramos ont échangé des pénalités précoces avant que Nolan Le Garric ne marque le premier essai avec un mouvement français clinique qu’il a commencé dans ses 22.

Le demi-moitié, remplaçant le talisman français Antoine Dupont, a profité de l’incapacité de l’Angleterre à tenir le coup pour tirer le ballon au large alors que l’équipe locale dépassait ses visiteurs pour que Barry remonte le terrain et repasse le ballon à Lou Garric.

La botte sûre de Ramos a fourni un coussin, mais l’intention offensive continue de la France a semblé forcer la main de l’Angleterre alors que Lawrence prenait l’avantage juste avant la mi-temps avec son premier effort après une passe brillante de son partenaire du milieu de terrain Henry Slade.

Le milieu de terrain a ensuite doublé son total quelques instants après la mi-temps en franchissant la ligne de but après un jeu rapide.

Le milieu de terrain traditionnel Smith, jouant à l’arrière pour remplacer George Furbank, blessé, a réalisé un autre mouvement d’équipe complet alors que l’Angleterre cherchait à venger la défaite record à domicile de l’année dernière contre la France.

Mais l’équipe locale est restée dans la lutte et, comme elle l’a fait pour battre le Pays de Galles la semaine dernière, a vidé ses lourds bancs alors que le vent commençait à tourner.

L’Angleterre a eu du mal à faire face à son poids supplémentaire dans le jeu lâche lorsque Barry a centré avant qu’une autre formation bâclée ne permette à Ramos de décomposer le terrain pour récupérer Ficko et marquer.

Cependant, l’équipe de Borthwick est restée fidèle à son intention offensive, et les mains habiles de Ford ont permis à Freeman de marquer dans le coin.

Il a ajouté la conversion pour prendre un point d’avance, mais quelques instants plus tard, Ramos a marqué le plus gros coup de pied du tournoi des 46 mètres.

Des signes prometteurs pour l’amélioration de l’Angleterre

La campagne de l’Angleterre a fait face à un chemin difficile contre l’Écosse à Murrayfield avant de prendre vie avec une superbe victoire au dernier souffle pour refuser à l’Irlande la chance de remporter deux tournois du Grand Chelem.

Les visiteurs ont promis de poursuivre leur performance offensive le week-end dernier en France mais, pendant plus d’une demi-heure, ils ont semblé de nouveau en forme alors qu’Alex Mitchell et Ford fouillaient plus souvent la surface avec leurs bottes plutôt que de courir avec le ballon dans leurs mains.

Avec 33 minutes au compteur, la France avait parcouru 330 mètres contre 166 mètres pour l’Angleterre.

Mais lorsque Slade a donné à la défense française les yeux pour passer Lawrence sur la ligne, l’Angleterre a obtenu le coup de pied dont elle avait besoin.

La cadence de balle s’améliore après la pause alors que les attaquants créent des trous dans la défense française pour ouvrir des espaces, dont Lawrence profite une nouvelle fois.

Ellis Genge a réalisé l’une de ses meilleures performances sous le maillot de l’Angleterre en dépassant Uini Atonio, beaucoup plus lourd, dans la foule avant de créer une pause pour que Ben Earl avance au milieu de terrain avec une passe brillante avant de prendre contact.

Earl s’est lancé avant l’essai de Smith et l’Angleterre a commencé à paraître à l’aise. Ce qui plaira peut-être le plus à Borthwick et à l’entraîneur de l’attaque Richard Wigglesworth, c’est la ténacité et l’ambition de l’Angleterre en possession du ballon – malgré le retour de la France au jeu – démontrées par l’effort tardif de Freeman.

Des signes prometteurs après un tournoi encourageant lors de leur première campagne au début d’un nouveau cycle de Coupe du Monde.

Formations

France: un baton; Benaud, Fico, Déporteur, Bel Bary ; Ramos, Lou Jarric ; Bailly, Marchand, Atonio, Flament, Miavo, Croce, Ollivon, Aldrete (capitaine).

Remplaçants: Mauvaka, S Taofifenua, Colombe, R Taofifenua, Romat, Boudehent, Lucu, Moefana.

Angleterre: Forbank. Freeman, Slade, Lawrence, Daly ; Ford Mitchell. Genge, George (capitaine), Cole, Itoje, Martin, Chisum, Underhill, Earl.

Remplaçants: Dunn, Marler, Stewart, Roots, Dombrandt, Kerr, M. Smith, Tuilagi.

Officiels de match

gouverner : Angus Gardner (Australie)

Juges tactiles : Nika Amashokeli (Géorgie) et Damian Schneider (Uruguay)

Tmo : Ben Whitehouse (Pays de Galles)

Explication vidéo, Six Nations 2024 : les experts de la BBC parlent d’échange de carrière, de Love Island et de Strictly Come Dancing
READ  ESPN annule The Jump, le retirant de la couverture NBA