Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Jacinda Ardern de Nouvelle-Zélande admet que la nation ne peut pas se débarrasser du coronavirus

Le Premier ministre néo-zélandais Jacinda Ardern a reconnu lundi que le pays ne pouvait pas éliminer complètement le COVID-19, L’Associated Press a rapporté.

Ardern a fait cette déclaration tout en annonçant son intention d’assouplir les restrictions de verrouillage à Auckland, permettant aux résidents de rencontrer des proches d’une autre famille et d’aller à la plage à partir de mardi. Les centres d’éducation de la petite enfance rouvriront également.

“Pour cette épidémie, de toute évidence, les longues périodes de restrictions sévères ne nous ont pas permis d’atteindre zéro cas”, a déclaré Ardern. “Mais ça va. L’exclusion était importante parce que nous n’avions pas de vaccins. Maintenant, nous le faisons, afin que nous puissions commencer à changer notre façon de faire les choses.”

Depuis le début de la pandémie mondiale, la Nouvelle-Zélande a adopté une approche de tolérance zéro vis-à-vis du coronavirus en mettant en œuvre des verrouillages stricts et une recherche agressive des contacts.

Tout en revenant lentement à une vie normale, le pays a connu une nouvelle épidémie de COVID-19 en août.

Ardern a déclaré que la fermeture de sept semaines à Auckland avait aidé à maîtriser la situation actuelle, a rapporté l’Associated Press.

La récente épidémie a entraîné plus de 1 300 cas, avec 29 nouvelles infections détectées lundi.

65% des Néo-Zélandais ont reçu une dose unique du vaccin contre le coronavirus, et 40% des citoyens sont désormais complètement vaccinés. L’Associated Press a noté que les taux de vaccination ont ralenti après avoir augmenté initialement en réponse à l’épidémie actuelle.