Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

La France booste alors que Koeman retourne à l’entraînement du Bayern

Publié le : Modifié:

Munich (Allemagne) (AFP) – Kingsley Coman a donné un coup de pouce bien mérité à la France championne du monde après le retour de l’attaquant à l’entraînement avec son club du Bayern Munich lundi après près d’un mois d’absence.

Le joueur de 26 ans a raté les matchs de la Ligue des Nations de la France contre l’Autriche et le Danemark en septembre en raison d’une déchirure aux ischio-jambiers.

Cependant, Koeman a passé le ballon avec Benjamin Pavard, Dayot Upamecano et Matthijs de Ligt lundi, tapotant l’entraîneur Julian Nagelsmann dans le dos et s’attirant les applaudissements de ses coéquipiers.

Le Bayern devrait remporter trois victoires en trois matches de groupe de la Ligue des champions lorsqu’il accueillera mardi l’insignifiante équipe tchèque Viktoria Plzen.

Nagelsmann pourrait sauver Koeman pour l’affrontement de haut vol de la Bundesliga samedi entre le Borussia Dortmund, troisième – qui est à égalité au quatrième rang avec le Bayern – plutôt que de lui donner une course contre Plesen.

L’arrivée de Koeman est une bonne nouvelle pour une France en difficulté sur et en dehors du terrain avec plusieurs joueurs vedettes blessés avant la finale de la Coupe du monde au Qatar dans moins de deux mois.

Paul Pogba, qui a marqué lors de la victoire 4-2 contre la Croatie lors de la finale de la Coupe du monde 2018, était l’un des joueurs écartés, tandis qu’un autre milieu de terrain clé, N’Golo Kante, a également raté les récents matches de la Ligue des Nations en raison d’une blessure.

READ  Le but de Marshall n'a pas suffi à faire la France 1-1 en Ukraine

Presnel Kimpembe, Lucas et Theo Hernandez, Lucas Digne et le capitaine et gardien de premier choix Hugo Lloris étaient absents des matches de la Ligue des Nations, qui étaient les derniers matchs de préparation de l’entraîneur Didier Deschamps avant la Coupe du monde.