Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

La France et l’Allemagne annoncent des négociations fiscales internationales sur l’extension du logement

PARIS / BERLIN (Reuters) – Les ministres des Finances français et allemand ont déclaré mercredi que des négociations internationales visant à réécrire les règles fiscales transfrontalières étaient en cours avec une extension possible dans les semaines à venir.

Près de 140 pays sont en pourparlers pour mettre à jour les règles d’imposition des sociétés multinationales à l’ère du commerce numérique transfrontalier et pour fixer un taux d’imposition minimum mondial sur les sociétés.

Olaf Scholes, le ministre allemand des Finances, a déclaré que des pourparlers avaient lieu chaque jour à différents niveaux alors que les responsables se disputaient la conclusion de l’accord tant attendu en juillet.

“Dans quelques semaines, nous accepterons une révolution dans la fiscalité internationale des entreprises, à savoir la redistribution des droits d’imposition et la taxe mondiale sur l’électricité”, a déclaré Scholes lors d’une conférence de presse en ligne avec son opposant français Bruno. Le Myre.

Le Myre a déclaré que les pays n’étaient “pas loin d’un accord”, d’abord lors d’une réunion des ministres des Finances du G7 la semaine prochaine, puis au G20 en juillet.

Il a déclaré que les conditions de la France pour un accord étaient sur le point d’être remplies, ce qui signifie que le taux d’imposition minimum était crédible à la suite de la proposition américaine de la semaine dernière d’un taux minimum de 15%, et que toutes les grandes entreprises numériques étaient soumises aux nouvelles règles des multinationales. Taxé.

“Les chances de parvenir à un accord historique entre le G7 la semaine prochaine et le prochain G20 début juillet sont claires”, a ajouté Le Myre.

READ  Le corps d'une femme LMPD récupéré de l'accident de l'Ohio River Park; La recherche des autres personnes touchées se poursuit

Bien que l’objectif soit de conclure un accord en juillet, certains responsables ont déclaré que certains détails devront être finalisés en octobre, car la position des États-Unis dépend de ce que le Congrès décidera de la réforme fiscale nationale.

(Rapporté par Le Thomas à Paris et Michael Ninafar à Berlin, édité par GVD Clark, Gareth Jones et Filippa Fletcher)