Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

La France reconnaît la taille du Govt Pass

La France a adopté dimanche soir une nouvelle loi Covit-19 La santé va compulsivement Dans de nombreux endroits intérieurs alors que le pays fait face à une quatrième vague d’infections. Le référendum est intervenu après des débats parlementaires nocturnes et des manifestations dans des dizaines de villes françaises contre cette décision.

Le président Emmanuel Macron a déclaré dimanche : « Avec la variante delta, l’épidémie est à nouveau en hausse », et a ajouté : « Mon message est simple : faites-vous vacciner ».

Environ 40 millions de personnes, soit près de 60 % de la population française, ont reçu la première injection, mais le nombre de nouveaux cas quotidiens a fortement augmenté la semaine dernière, avec une moyenne de plus de 15 000, contre moins de 2 000 fin juin. .

Plus de 160 000 Manifestation en France ce week-end Brèves affrontements entre manifestants et policiers, largement passés inaperçus à Paris, pour s’opposer à la loi sur le Pass Santé. Les organisateurs de la marche comprenaient des politiciens d’extrême droite et des membres du mouvement des Gilets jaunes.

Le Pass Santé – le justificatif papier ou numérique de la vaccination complète, le dernier test négatif ou la dernière récupération Govt-19 – était déjà obligatoire pour assister aux grands événements dans les théâtres et salles de concert et pour entrer dans les cinémas, musées et lieux culturels. Dans les théâtres.

La nouvelle loi, qui entrera en vigueur début août et s’étendra jusqu’au 15 novembre, étend cette obligation aux bars, restaurants, gymnases et à certains centres commerciaux. Les entreprises qui n’appliquent pas les règles pourraient être passibles d’amendes et leurs employés pourraient être suspendus pour injection – mais ne le font pas.

READ  Biden double le projet FEMA pour se préparer aux conditions météorologiques extrêmes

La visite des installations médicales et les trajets longue distance en train et en bus nécessiteront un laissez-passer de santé valide. Les jeunes de 12 à 17 ans sont exemptés des règles jusqu’au 3 septembre.

S’exprimant lors d’une visite dans les îles du Pacifique de la Polynésie française, M. Macron a déclaré qu’il respectait les personnes sceptiques à l’idée de se faire vacciner et que les autorités leur répondraient avec « patience, confiance, soutien ». Mais il a critiqué ceux qui s’opposaient à ce que les vaccins soient « irrationnels, parfois cyniques et manipulateurs ».

S’adressant à des journalistes dans un hôpital de Tahiti, l’une des îles, M. Macron a déclaré: « Je n’ai pas de liberté que je dois à personne. » « Quelle est ta liberté si tu dis que tu ne veux pas te faire vacciner ? Demain, tu fais du mal à ton père, ta mère ou moi. Je sacrifie ta liberté. »

Monsieur. Macron, lors des vagues du passé, a évoqué la possibilité que les hôpitaux aient à reporter des chirurgies critiques, refusant de faire vacciner les patients du gouvernement-19.

« Cela ne s’appelle pas la liberté », a-t-il déclaré. « C’est ce qu’on appelle l’irresponsabilité, l’égoïsme. »

La nouvelle loi oblige les autres travailleurs essentiels, tels que les agents de santé et les pompiers, à se faire vacciner à l’automne, ce qui impose une période d’isolement de 10 jours après une épidémie. Avant de pouvoir être appliquée, la loi doit être examinée par le Conseil constitutionnel la semaine prochaine, qui vérifie que la loi est conforme à la Constitution.