Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

La France relève ses estimations de déficit en 2022 en raison de dépenses énergétiques supplémentaires

Par Lee Thomas

PARIS (Reuters) – Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré vendredi que le gouvernement français s’attend à un déficit budgétaire du secteur public légèrement plus important l’année prochaine, car des dépenses supplémentaires pour amortir le coup des prix de l’énergie compensent l’augmentation des recettes fiscales.

Cependant, le déficit budgétaire sera plus faible que prévu cette année, car l’économie se remet plus que prévu de la crise du COVID-19, générant des recettes fiscales supplémentaires.

Le gouvernement a révisé ses prévisions de croissance pour 2021 plus tôt ce mois-ci à 6,25% contre 6% auparavant, ce qui, selon Le Maire, signifie que 4 milliards d’euros supplémentaires (4,65 milliards de dollars) pourraient être attendus en recettes fiscales cette année et 5,2 milliards en 2022. .

En conséquence, le déficit public devrait être de 8,1% du PIB cette année, au lieu des 8,4% spécifiés dans la planification budgétaire du gouvernement le mois dernier.

Cependant, le déficit de l’année prochaine devrait se réduire à 5,0% au lieu des 4,8% prévus lors de la facturation du budget 2021 le mois dernier.

En effet, les recettes fiscales supplémentaires du gouvernement devraient être compensées par 10,2 milliards d’euros de nouvelles dépenses l’année prochaine.

Le Maire a déclaré que le gouvernement prévoyait désormais de dépenser 6,2 milliards d’euros pour des mesures visant à amortir l’impact de la hausse des prix de l’énergie l’année prochaine. 2,8 milliards d’euros supplémentaires ont été alloués à un plan d’investissement récemment annoncé, et 1,2 milliard à un programme de formation qui sera annoncé prochainement.

READ  Le CDC prévient que les vaccins Covid-19 pourraient ne pas protéger les personnes immunodéprimées

En plus des plafonnements des prix de l’électricité et du gaz récemment annoncés, le Premier ministre Jan Castex a déclaré jeudi que les ménages à faible revenu recevraient 100 € du gouvernement pour aider à atténuer l’impact de la hausse des prix de l’énergie, en particulier ceux à la pompe à essence.

Le Maire a déclaré que les paiements à plus de 38 millions de personnes coûteraient 3,8 milliards d’euros, principalement effectués cette année.

(1 dollar = 0,8595 euro)

(Reportage de Lee Thomas ; Édité par Hugh Lawson)