Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

La France va commencer la construction du premier nouveau réacteur nucléaire avant mai 2027

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

PARIS, 27 septembre (Reuters) – La France prévoit de lancer la construction de son premier réacteur nucléaire de nouvelle génération EPR2 avant mai 2027, avec une mise en service de la centrale en 2035 ou 2036, a annoncé mardi un responsable du ministère de l’Energie.

Le président Emmanuel Macron a placé l’énergie nucléaire au centre des efforts de son pays pour la neutralité carbone d’ici 2050, avec des plans pour construire au moins six nouveaux réacteurs alors que son gouvernement veut accélérer les processus bureaucratiques.

Le parc nucléaire français a fait l’objet d’un examen minutieux, avec une vague de réparations dans les centrales électriques forçant un nombre record de réacteurs à l’arrêt et envoyant la production nucléaire à son plus bas niveau en 30 ans, aggravant la crise énergétique en Europe.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

« La zone de traitement et les autorisations dureront moins de cinq ans et la construction du premier EPR2 (recteur) devrait commencer avant la fin du mandat du président, avant mai 2027 », a déclaré le responsable du ministère aux journalistes.

« Le dernier calendrier … les opérations commerciales commenceront à partir de 2035-36 », a ajouté le responsable.

Le gouvernement estime que les six nouveaux réacteurs coûteront 51,7 milliards d’euros.

EDF prévoit de construire des réacteurs sur trois sites existants : deux à Benly, en Seine-Maritime, deux à Gravelines dans le nord de la France, et deux dans le sud de la France à Bugey, ou Tricastin.

READ  Alex Ela a battu l'adversaire français lors de la première victoire en W60

EDF, qui fait l’objet d’une refonte de sa gestion et d’une nationalisation complète, a publié son cinquième avertissement sur les bénéfices de l’année le mois dernier et s’attend à ce que la baisse de la production réduise de 29 milliards d’euros (29 milliards de dollars) ses bénéfices de base en 2022. Lire la suite

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Reportage Benjamin Mallet et Dominique Vidalon ; Montage par Sudeep Khar-Gupta et Richard Lough

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.