Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

La Guinée équatoriale poursuit la France devant un tribunal de l’ONU pour un hôtel particulier à Paris

LA HAYE, Pays-Bas – La Guinée équatoriale a déposé une plainte contre la France devant la Cour internationale de justice, accusant Paris de « détournement de fonds publics ». C’est la dernière étape d’une longue bataille juridique centrée sur un hôtel particulier situé sur une avenue chère de la capitale française.

Une affaire récente liée à la condamnation, Confirmé en appel l’an dernier, En France, Teodoro Nguuma Obiang Mangu, fils du président de longue date de la Guinée équatoriale, pour blanchiment d’argent et détournement de millions de dollars de fonds publics. Un tribunal français l’a condamné à trois ans de prison avec sursis, à une amende de 30 millions d’euros et a ordonné la confiscation d’avoirs d’une valeur de dix millions d’euros en France. Cela inclut l’hôtel particulier de l’avenue Foch, que la France envisage maintenant de vendre.

La Cour internationale de justice, basée à La Haye, a déclaré que la Guinée équatoriale avait adressé au gouvernement français des demandes restées sans réponse pour « récupérer certains avoirs liés aux avoirs confisqués par la France » en vertu de la Convention des Nations Unies contre la corruption. Parmi les propriétés revendiquées figure l’hôtel particulier de l’avenue Foch. La nation africaine a déposé une plainte contre la France jeudi.

Le tribunal a déclaré que la France avait « manqué à ses obligations au titre de la Convention » en « ignorant » la demande de la Guinée équatoriale.

ONU Le pays africain demande au tribunal que la France viole le traité et ordonne à la France de « restituer à la Guinée équatoriale tous les avoirs faisant l’objet de la demande d’extradition de la Guinée équatoriale ».

READ  Le Sénat américain a adopté un projet de loi interdisant tous les produits du Xinjiang en Chine

Elle demande également au tribunal d’interdire immédiatement la vente de l’hôtel particulier situé sur la large avenue menant à l’Arc de Triomphe.

Bien que l’affaire devant le tribunal de La Haye puisse prendre des années, une audience est prévue dans les prochaines semaines pour discuter de la demande urgente d’interdiction de vente.

Ce n’est pas la première fois que la Chambre fait l’objet d’une affaire devant la plus haute instance judiciaire de l’ONU. En décembre 2020, la Cour internationale de justice a statué que la propriété n’avait jamais été un avant-poste diplomatique, rejetant l’argument de la Guinée équatoriale selon lequel elle servait d’ambassade du pays et qu’il était donc interdit à la France de la saisir en vertu du traité régissant les relations diplomatiques entre les pays.

Obiang a été accusé par les procureurs français d’avoir dépensé des dizaines de millions de dollars en France par la corruption, la fraude et l’extorsion dans son pays. Il a mené un style de vie somptueux qui comprend des voitures de luxe et de sport, des vêtements de créateurs, des œuvres d’art de grande valeur et des biens immobiliers haut de gamme.

Malgré ses ressources pétrolières et gazières, la Guinée équatoriale présente un fossé dramatique entre sa classe dirigeante privilégiée et la majorité de la population, qui vit principalement de l’agriculture de subsistance. L’ancienne colonie espagnole est dirigée par le père d’Obiang, Teodoro Obiang Nguuma Mbasoko, le plus ancien président d’Afrique.