Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

La Villa Albertine et l'Université dévoilent la neuvième collection du jeune cinéma français – Date limite

La Villa Albertine et l'Université dévoilent la neuvième collection du jeune cinéma français – Date limite

Exclusif: L'institution culturelle new-yorkaise Villa Albertine et Unifrance ont annoncé la sélection de films français qui seront projetés dans le cadre de la neuvième édition du programme commun Young French Cinema.

L'initiative, qui vise à promouvoir aux États-Unis des films de réalisateurs français émergents sans distribution nationale, projettera 11 titres cette année.

Parmi eux, Cannes Critics Breakthrough de Mary Amashukele Quant à Gloria, Photo biographique de Virginie Ferrer, pionnière du football Marinette L'histoire du père d'Erwan Le Duc et de sa fille Pas d'amour perdu.

Dans le cadre de ce programme, les films sont disponibles à la réservation dans les cinémas d'art et essai, les sociétés cinématographiques, le réseau Alliance Française et les universités des États-Unis.

« Le programme se concentre principalement sur les talents émergents, depuis les œuvres indépendantes de haut niveau jusqu'aux drames poignants et aux documentaires puissants sur le monde qui nous entoure », ont déclaré les partenaires dans un communiqué commun.

« La sélection 2024 démontre que cette jeune génération partage – plus que jamais – une vision globale et une étonnante capacité à combiner les influences culturelles et à aborder un éventail de sujets incroyablement large. »

Cette initiative fait partie des 15 programmes professionnels proposés par la Villa Albertine, fondation du ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères, avec le soutien du ministère français de la Culture.

L'organisme a été créé en 2021 pour renforcer les liens entre la France et les États-Unis dans diverses disciplines des secteurs des arts et de la culture.

READ  Combo minijupe et body, Emily Ratajkowski

Son équipe de 80 personnes est répartie dans dix grandes villes américaines, dont Atlanta, Boston, Chicago, Houston, Los Angeles, Miami, New York, la Nouvelle-Orléans, San Francisco et Washington.

Unifrance gère les demandes de réservation des établissements et universités ainsi que la logistique de présence des talents.

L'Agence française à l'export prépare également les 29èmes rencontres du cinéma français à New York, qui se tiendront en partenariat avec le Lincoln Center du 29 février au 10 mars.

Sélection 2024 :

  • Quant à Gloria Par Mary Amashokele
    Cleo, sans mère, passe l'été avec sa nounou bien-aimée, Gloria, dans la maison de cette dernière au Cap-Vert. Le film d'ouverture de la Semaine de la Critique à Cannes.
  • Tout pour jouer (Ren un perdant) Écrit par Delphine Delogette
    Virginie Efira incarne une mère célibataire qui tombe dans la ligne de mire des services à l'enfance lorsque son fils se blesse alors qu'il est seul à la maison. Un Certain Regard a été présenté en première mondiale à Cannes.
  • Katie Blues Par Justin Harbone
    Katie Lord, talentueuse chanteuse de 30 ans vivant dans une commune hippie, tente de poursuivre ses rêves alors que l'engouement s'intensifie aux Etats-Unis. Première mondiale d'ACID et Visions du Réel
  • Premier cas (Premier numéro) Par Victoria Mosedlak
    Une jeune avocate nouvellement diplômée trébuche lorsqu'elle se retrouve confrontée à sa première affaire pénale. Il a été présenté en première mondiale au Festival de Locarno.
  • Petite fille bleue (Petite fille bleue) Écrit par Mona Achash
    Après la mort de sa mère, Mona Achash découvre des milliers de photos, de lettres et d'enregistrements, ce qui la rend encore plus mystérieuse. Joué à Cannes, Telluride et Toronto.
  • Marinette Par Virginie Ferrer
    Un biopic sur la véritable pionnière du football Marinette Pichon, qui a surmonté une enfance difficile pour devenir une pionnière de ce sport. Il a été joué au Tribeca Film Festival.
  • le passage (Quartiers Lontins) par divers réalisateurs
    Synthèse de courts métrages de cinéastes multiculturels panafricains et français qui explorent le défi d'exister dans les communautés auxquelles ils appartiennent mais aussi d'appartenir aux autres.
  • Pas d'amour perdu (La fil de fils par) d'Erwan Le Duc
    Un père et sa fille se lancent dans un voyage familial chaotique à la recherche de l'épouse et de la mère qui les ont abandonnés il y a seize ans. Il a été présenté en première mondiale à la Semaine de la Critique de Cannes.
  • Enlèvement (Le ravissement) Écrit par Iris Kaltenback
    Une sage-femme qui investit trop dans sa carrière perd le contrôle de sa vie au milieu d'un chagrin d'amour, de la grossesse de sa meilleure amie et d'une potentielle nouvelle relation. Il a été présenté en première mondiale à la Semaine de la Critique de Cannes
  • les frères (Chatte HLM) Écrit par Noura Al-Hourash
    Lorsque Zainab est harcelée sexuellement par un jeune voyou dans son dortoir, son amie Amina publie une vidéo offensante de l'agresseur sur les réseaux sociaux, déclenchant une série d'événements dangereux. Il a eu sa première mondiale à Toronto.
  • Esprit d'extase (La Vénus d'Argent) Écrit par Helena Klotz
    La pop star française Claire Beaumet fait ses débuts d'actrice en tant que personne non binaire intelligente et ambitieuse désireuse de laisser sa marque. Il a eu sa première mondiale à Toronto
READ  Matt Damon prend parti dans le débat "Brady contre Belichick"