Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

L'Agence française de défense donne plus de 500 millions d'euros aux startups pour construire des ordinateurs quantiques de classe mondiale

Mémoire d'initié

  • Cinq startups françaises de recherche en informatique quantique ont remporté des contrats pour développer deux prototypes d’ordinateurs quantiques de classe mondiale d’ici 2032.
  • La DGA a sélectionné Alice & Bob, C12, Pasqal, Quandela et Quobly pour le projet.
  • L'agence investira jusqu'à 500 millions d'euros (environ 545 millions de dollars américains) dans le projet.
  • Photo: pop47/Wikimédia

La Direction générale de l'armement a annoncé Attribution de contrats à cinq start-up françaises dans le domaine de la recherche informatiqueIl vise à développer la technologie nécessaire pour créer deux prototypes d’ordinateurs quantiques de classe mondiale d’ici 2032. C4ISNET. Cette initiative est un exemple de l'ambition de la France d'exploiter les systèmes quantiques pour des applications de défense, avec un investissement total de 500 millions d'euros (soit environ 545 millions de dollars) alloués au projet, ont rapporté les médias.

Les startups sélectionnées – Alice & Bob, C12, Pasqal, Quandela et Quobly – ont été identifiées comme des acteurs clés dans la recherche de l’avantage quantique, qui implique de tirer parti des principes de la physique quantique pour résoudre des problèmes complexes plus efficacement que ne le peuvent les ordinateurs classiques. Cette initiative s'inscrit dans la stratégie nationale quantique annoncée par le président Emmanuel Macron il y a trois ans, qui vise à renforcer la souveraineté de la France dans le domaine avancé de l'informatique quantique.

Selon un communiqué du ministère des Armées envoyé par courrier électronique le 6 mars, la technologie quantique est essentielle à la défense nationale, avec des applications potentielles dans des domaines tels que la cryptographie et les communications. Le ministère a souligné le potentiel de cette technologie émergente pour révolutionner la perception de notre environnement, améliorer la découverte de matériaux, innover dans les méthodes de transmission d'informations et fournir des solutions de navigation plus sûres et moins vulnérables.

READ  La France émet un mandat d'arrêt international contre Carlos Ghosn | Carlos Ghosn

« La technologie quantique présente un grand intérêt pour les forces armées, avec des applications potentielles en cryptographie ou en communications. La révolution en cours nous permettra de percevoir notre environnement avec une initiative sans précédent, de découvrir de nouveaux matériaux, d'explorer de nouvelles façons de transmettre des informations et de naviguer là où le GPS le réseau ne peut pas atteindre », selon le communiqué, tel que rapporté dans la publication Defence and Military Intelligence.

L'Agence numérique de défense (AND), travaillant sous l'égide de l'agence d'approvisionnement, supervisera un programme de développement de prototypes d'ordinateurs quantiques. Cette initiative s'appuie sur l'annonce faite par la France il y a deux ans selon laquelle le pays construirait un réseau informatique quantique hybride conçu pour connecter les systèmes informatiques traditionnels aux ordinateurs quantiques, facilitant ainsi l'accès aux instituts de recherche, aux startups et aux partenaires industriels.

Les cinq startups participant au projet sont connues pour être des pionnières dans le domaine de l'informatique quantique et des technologies quantiques en général. Cependant, le ministère a noté qu'il est trop tôt pour prédire qui réussira à surmonter les obstacles liés à l'ingénierie, à la fabrication et à la fabrication. Pour répondre à cette incertitude, le partenariat est structuré comme un concours en trois étapes comprenant la preuve de concept, la maturité et la fabrication éventuelle.

Après quatre années de programme, les trois projets les plus prometteurs seront sélectionnés pour faire progresser le développement de qubits logiques évolutifs, rapporte C4ISNET. Huit ans plus tard, la concurrence se limitera à deux technologies, l'accent étant mis sur l'évolution d'ordinateurs classiques capables de 128 qubits logiques vers des systèmes commerciaux visant 2 048 qubits, prêts à répondre aux besoins de leurs premiers clients. Cette approche structurée reflète l'engagement de la France en faveur d'un leadership en matière d'informatique quantique, qui pourrait remodeler son paysage de défense dans les décennies à venir.

READ  EasyJet évite la grève du personnel de cabine en France parce qu'il traite avec les syndicats