Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le Canada exige que les arrivées aériennes passent des tests COVID, sauf pour les vols américains

Un avion décolle de l’aéroport Billy Bishop après que le Premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé que les passagers devront être vaccinés contre le nouveau coronavirus pour les services aériens, maritimes et ferroviaires interprovinciaux, à Toronto, Ontario, Canada, le 6 octobre 2021. REUTERS /Carlos Osorio

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à reuters.com

OTTAWA (Reuters) – Le Canada, qui cherche à endiguer la propagation du coronavirus Omicron, exigera que les personnes arrivant par avion de tous les pays à l’exception des États-Unis se soumettent à un test de dépistage du COVID-19, a déclaré le ministre canadien de la Santé, Jean-Yves Duclos. Mardi.

Ottawa étend également l’interdiction des voyageurs en provenance d’Afrique du Sud à trois autres pays, portant le total à 10.

Le Canada a identifié sept personnes atteintes de la nouvelle variante, dont au moins quatre se sont récemment rendues au Nigéria.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à reuters.com

Le gouvernement canadien a également déclaré qu’il était en pourparlers avancés avec Pfizer (PFE.N) et Merck & Co Inc (MRK.N) Concernant le contrat d’achat de médicaments antiviraux COVID-19.

« Tous les voyageurs aériens en provenance de l’extérieur du Canada, à l’exception des États-Unis, devront être testés à l’aéroport (où) ils atterrissent au Canada », a déclaré Duclos lors d’un point de presse.

« Ils devront ensuite s’auto-isoler jusqu’à ce qu’ils obtiennent les résultats des tests. »

Duclos a déclaré que le gouvernement libéral discuterait avec les 10 comtés pour voir si l’exigence de test peut être étendue, si nécessaire, à toute personne entrant dans le pays, par voie aérienne et à travers la frontière terrestre américaine. Les comtés devront accepter la prolongation.

READ  Les cas de coronavirus dans les écoles incitent les parents israéliens à vacciner les enfants

« Nous ne savons pas si cela doit être fait », a-t-il déclaré, ajoutant qu’aucune décision n’avait été prise.

Le ministre des Transports, Omar Alghabra, a déclaré que les ressortissants étrangers qui s’étaient rendus au Nigéria, au Malawi et en Égypte au cours des 14 jours précédents se verraient temporairement interdire l’entrée au Canada.

La semaine dernière, Ottawa a interdit aux voyageurs qui s’étaient récemment rendus en Afrique du Sud, en Namibie, au Lesotho, au Botswana, à Eswatini, au Zimbabwe et au Mozambique. Lire la suite

Il a ajouté que les Canadiens et les résidents permanents qui ont séjourné dans les 10 pays, même ceux qui ont été complètement vaccinés, doivent également être testés avant d’entrer au Canada.

La province de l’Alberta, dans l’ouest du Canada, a confirmé un cas d’Omicron, a déclaré mardi à la presse la médecin-chef Dina Henshaw. Henshaw a déclaré que la personne identifiée en Alberta ne présentait aucun symptôme et avait récemment voyagé du Nigéria et des Pays-Bas.

La Colombie-Britannique a également signalé son premier cas du nouveau type, dans lequel la personne était récemment revenue d’un voyage au Nigéria.

Les premiers ministres de l’Ontario et du Québec, les deux provinces les plus peuplées du Canada, ont demandé à Ottawa d’imposer des mesures plus strictes et davantage de tests de dépistage du virus.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à reuters.com

Reportage supplémentaire de David Leungren à Ottawa et Kanishka Singh à Bengaluru; Montage par Mark Porter, Grant McCall, David Gregorio et Karishma Singh

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

READ  Un tollé après que le président argentin a déclaré que « les Brésiliens sont venus de la brousse » | Argentine