Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le chef de l’opposition ukrainienne et un allié de Poutine est assigné à résidence

Kiev, Ukraine (AFP) – Un homme politique ukrainien de haut rang de l’opposition étroitement lié au président russe Vladimir Poutine a été assigné à résidence jeudi, quelques jours après avoir été accusé de trahison.

Viktor Medvedchuk, qui dirige le Forum pour la vie de l’opposition, la plus grande force d’opposition au Parlement, nie les accusations portées contre lui la semaine dernière et affirme que leurs motivations sont politiques. Medvedchuk, qui a des liens personnels étroits avec Poutine, le parrain de la fille de Medvedchuk, pourrait encourir 15 ans de prison s’il était jugé et condamné.

Les procureurs avaient demandé à un tribunal de Kiev de mettre Medvedchuk en prison, mais le juge a ordonné l’assignation à résidence à la place.

Medvedchuk, 66 ans, est accusé d’avoir transféré des licences de production de pétrole et de gaz d’un champ de Crimée aux autorités russes. La Russie a annexé la péninsule de la mer Noire en 2014, des semaines après que les manifestants ont évincé un ancien président ukrainien ami.

Medvedchuk a également été accusé d’avoir révélé des données classifiées sur le déploiement d’unités militaires ukrainiennes l’année dernière.

Les nouvelles accusations font partie d’une campagne plus large contre Medvedchuk que les autorités ukrainiennes ont lancée en février, lorsque ses avoirs financiers ont été gelés pendant trois ans. En février, les autorités ont également fermé trois chaînes de télévision pro-russes, 112, Zik et NewsOne, que Medvedchuk contrôlait.

READ  Le cauchemar de COVID en Inde est maintenant officiellement le problème de l'Afrique