Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le conseil d’administration d’Orange sélectionne trois candidats au poste de nouveau PDG – sources

  • CFO d’Orange et dirigeants de Schneider, Verizon sélectionnés – Sources
  • Le conseil d’administration souhaite nommer un nouveau PDG d’ici la fin janvier – sources
  • La présidence française a le dernier mot, elle peut désigner quelqu’un d’autre

PARIS (Reuters) – La recherche d’un nouveau PDG au sein de l’opérateur public français Orange (ORAN.PA) a été interrompue par une présélection de trois personnes sélectionnées par un comité de sélection ad hoc, ont indiqué deux sources proches du dossier. .

Le panel de trois membres a sélectionné le directeur financier d’Orange, Ramon Fernandez, le président de Schneider Electric (SCHN.PA) pour l’Europe Christel Heidemann – qui siège également au conseil d’administration d’Orange – et le directeur des revenus de Frank Bolbin.

Le journal français Libération a été le premier à rapporter cette information.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Reuters n’a pas pu être immédiatement contacté pour commenter les trois personnes nommées comme candidats après les heures normales de bureau.

Orange, le plus grand opérateur télécom de France, a déclaré en novembre qu’il trouverait un successeur à son président-directeur général Stéphane Richard d’ici le 31 janvier après qu’une cour d’appel de Paris l’a reconnu coupable de complicité dans l’utilisation abusive de fonds publics.

La décision de justice, qui a condamné Richard à un an de prison avec sursis, a entraîné son départ du groupe qu’il avait dirigé pendant 11 ans. Il a nié tout acte répréhensible.

L’une des sources a déclaré que le plan d’Orange était de trouver un nouveau président-directeur général d’ici la fin du mois, mais le calendrier serré pourrait rendre difficile pour la société de remplacer Richard en tant que président d’ici là.

READ  Digital Currency Group voit une valorisation de 10 milliards de dollars en tant que SoftBank et Google Invest

La sélection a été faite en association avec le chasseur de têtes Spencer Stewart, qui a été nommé par le conseil d’administration d’Orange.

Cependant, tout ce processus formel peut être ignoré par l’État français, qui conserve le contrôle des nominations clés de la gouvernance avec ses 23 % de participation de contrôle.

La présidence française a en effet le pouvoir de désigner un autre candidat que le candidat par le comité de sélection.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

(Reportage par Matthew Rosemin) Montage par Lisa Shumaker

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.