Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le Crédit Mutuel français cesse de financer les groupes énergétiques qui ne réduisent pas la production de pétrole et de gaz

Le Crédit Mutuel français cesse de financer les groupes énergétiques qui ne réduisent pas la production de pétrole et de gaz

PARIS (Reuters) – Le groupe bancaire français Crédit Mutuel Alliance Fédérale a annoncé jeudi qu’il cesserait de financer les entreprises énergétiques qui ne sont pas sur la bonne voie pour réduire leur production de pétrole et de gaz à partir de juillet 2024.

Le Crédit Mutuel, une banque coopérative basée à Strasbourg qui regroupe 14 organismes régionaux, exclut déjà les entreprises ayant des projets d’expansion du charbon, de l’énergie ou des mines de charbon.

« Toute entreprise énergétique qui n’a pas fait ses preuves pour réduire la production d’hydrocarbures d’année en année ne sera pas éligible au financement du Crédit Mutuel Alliance Fédérale et de ses filiales », a-t-il déclaré dans un communiqué.

L’annonce a coïncidé avec la publication de l’édition 2023 du Climate Banking Report, dans lequel chaque année des groupes de défense tels que Rainforest Action Network, Oil Change International et Reclaim Finance répertorient les prêteurs les plus exposés au financement des combustibles fossiles.

Le Crédit Mutuel a multiplié par huit le financement des combustibles fossiles – défini comme les prêts et la souscription d’obligations et d’actions – en 2022 pour atteindre 108 millions de dollars, selon le rapport.

Credit Mobil n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire sur ce numéro.

Le groupe de défense a déclaré dans un communiqué : « Reclaim Finance se félicite de la volonté du groupe de changer de cap, mais regrette l’approche maladroite de la réduction de la production alors que l’objectif déclaré est d’arrêter l’expansion du pétrole et du gaz ».

(Reportage de Matthew Rosemin) Montage par Susan Fenton

READ  Les influenceurs thématiques du parcours de marque sont maltraités en France, selon l'entreprise

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.