Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le français Stuart n’était pas étranger à la douleur du troisième groupe de rock du soleil

Avant de se lancer dans le monde de la télévision, le Français Stewart a peaufiné ses talents d’acteur devant le public en direct dans les théâtres régionaux. Ainsi, lorsqu’il a décroché le rôle d’évasion de Harry Solomon dans « 3rd Rock from the Sun » et a appris à connaître la nature excentrique de la série, il a accroché quelques points. « C’est plus proche de la scène », a déclaré Stewart à propos du spectacle. « C’est juste une farce. Donc ça nous permet en quelque sorte de pomper et de mâcher le paysage, vous savez, juste pour devenir vraiment fous. »

Stewart remercie John Lithgow, dont la mission est de rendre son personnage hautement imprévisible, pour avoir donné le ton à la série. Mais les scénaristes et les acteurs ne sont pas simplement devenus voyous. Tout ce qu’ils ont fait, aussi extravagant soit-il, était en accord avec les parcours des personnages et le thème de la série. C’est pourquoi quand NBC voulait filmer le tristement célèbre épisode en 3D Comme astuce d’audience pour terminer la saison 2, ils ont résisté.

Et Harry n’était pas seulement un cascadeur glorifié. Son schtick « venant de la grosse tête géante », dans lequel il tremblait soudainement comme un robot estropié au milieu d’une phrase et lançait ses bras en l’air pour traiter un message de leur chef de mission, était une merveilleuse sorte de comédie physique, et le faible Le strabisme du personnage titulaire n’a toujours pas oublié toutes ces années suivantes. J’espère juste que le dos de Stewart récupère maintenant et qu’il n’a plus de frais de chiropracteur fous.

READ  Les films de Blanchett et Yeoh sont en tête des nominations aux Indie Spirit Awards