Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le groupe français Thales en partenariat avec EXPAL pour l’armée australienne

Le logo Thales apparaît sur un bâtiment de l’entreprise à Brest, France, le 14 mars 2022. REUTERS/Stephan Mahe

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

PARIS (Reuters) – Le groupe français de défense et de technologie Thales a annoncé lundi un partenariat avec EXPAL Systems pour fournir du matériel à l’armée australienne, alors que la France et l’Australie visent à améliorer leurs relations diplomatiques après le différend de l’année dernière.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré la semaine dernière au nouveau Premier ministre australien, Anthony Albanese, qu’il souhaitait se concentrer sur l’avenir alors qu’ils tentaient de reconstruire des liens fortement tendus par la décision de l’ancien Premier ministre australien d’abandonner un contrat sous-marin lucratif avec la France. Lire la suite

Thales Australia a déclaré que son partenariat avec EXPAL se concentrera sur les munitions navales pour l’Australian Defence Force, ainsi que sur les futures technologies pour la Royal Australian Navy. Thales n’a pas divulgué les détails financiers de l’accord.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

« Il s’agit d’une démonstration claire de l’engagement de longue date de l’entreprise à développer et à maintenir une capacité de munitions industrielles durable, durable et résiliente pour les Forces de défense australiennes », a déclaré Corey Roberts, PDG de Thales Australie et Nouvelle-Zélande.

Les relations entre la France et l’Australie se sont détériorées en octobre dernier lorsque l’Australie a annulé une commande de plusieurs milliards de dollars de sous-marins avec le chantier naval militaire français Naval Group – une unité de Thales – et a plutôt opté pour un accord alternatif avec les États-Unis et la Grande-Bretagne.

READ  Delta aurait offert aux passagers 10 000 $ pour quitter le vol survendu

Le mois dernier, le nouveau gouvernement australien dirigé par les travaillistes a conclu un règlement de 555 millions d’euros (578,6 millions de dollars) pour Naval Group, après l’annulation de la commande de sous-marins. Lire la suite

L’État français détient une participation de 25,7 % dans Thales, tandis que la société française Dassault Aviation (AM.PA) détient également une participation de 24,6 % dans Thales.

(1 dollar = 0,9592 euro)

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

(Rapport : Sudip Kar-Gupta). Montage par Kim Coogle, Robert Percell

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.