Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le secteur cinématographique français durement touché recevra un renflouement de 106 millions de dollars au milieu de la controverse sur le couloir des vaccins

Les exploitants, producteurs et distributeurs français bénéficieront d’un renflouement de 90 millions d’euros (106 millions de dollars) de l’Office national du film (CNC) pour compenser la perte de revenus causée par la fermeture de six mois des cinémas.

Le dispositif approuvé jeudi est poussé par les syndicats du cinéma depuis mai, date à laquelle les cinémas ont rouvert avec une capacité d’audience limitée à 65% et un couvre-feu à 21 heures, après avoir été fermés depuis le 30 octobre.

Plus de Variété

Le secteur cinématographique du pays est désormais aux prises avec une exigence stricte du 21 juillet selon laquelle les destinataires doivent présenter un certificat numérique Covid de l’UE – généralement appelé « permis sanitaire » – avec une preuve de vaccination ou un récent test PCR négatif afin d’accéder aux lieux culturels, y compris les cinémas . . . Depuis que Macron a annoncé cette nouvelle loi le 12 juillet, le déploiement du vaccin s’est accéléré à un rythme sans précédent, mais au 25 juillet, seulement 49,3% de la population en France était complètement vaccinée, selon l’AFP.

Alors que la France est confrontée à une quatrième vague d’infections en raison d’une propagation de type delta, le pays a adopté dimanche un projet de loi exigeant que les bars, restaurants, gymnases et autres lieux intérieurs obligent les clients à présenter une carte de santé de début août à novembre. . 15.

Le box-office français, qui a retrouvé ses niveaux d’avant la pandémie tout en permettant aux cinémas d’ouvrir à pleine capacité depuis le 1er juillet, a vu les entrées chuter de 70% à 80% dans certains films comme “F9”, le dernier opus de l’Universal la franchise. Avec Vin Diesel, depuis le début des nouvelles procédures de carte de santé. Une série de titres avec lesquels il a eu du mal sont également dans les salles, y compris “Titan”, lauréat de la Palme d’Or. Julia Docornauet la chanson « Annette » et « Benedetta » de Leos Carax de Paul Verhoeven, qui a vu les admissions chuter de 27 %, 51 % et 62 % au cours des cinq premiers jours de la nouvelle restriction.

READ  Comment la Côte d'Azur se prépare à un festival de cinéma en pleine pandémie

De nombreuses sorties de films notables, y compris Pathé“Eiffel” est désormais en jeu alors que les distributeurs envisagent de le reporter à l’automne. Gaumont a précédemment déclaré qu’il était impatient de conserver l’édition du 4 août de “OSS 117: From Africa With Love”, qui a clôturé le Festival de Cannes. Les décisions finales seront prises au début de la semaine prochaine. Les distributeurs ont programmé leurs films pour l’été pour profiter du battage médiatique post-cannois et éviter le chaos des sorties prévues à l’automne.

Dans le cadre du dispositif CNC, les exploitants recevront 59,3 millions d’euros, qui couvriront le loyer ainsi que les frais fixes pour les grands cinémas, tandis que les petits cinémas recevront un bonus. En attendant, les producteurs recevront 16,7 millions d’euros et recevront également un bonus de 25 % sur les subventions existantes s’ils sortent leurs films en salles avant le printemps 2022. Des subventions supplémentaires seront également accordées aux sociétés ayant produit au moins un film. produits ou distribués qui ont été perturbés en raison de l’épidémie a entraîné des coûts supplémentaires.

Les distributeurs recevront également 14 millions d’euros au CNC via une prime aux subventions existantes pour les films sortis d’ici au printemps 2022 et un fonds pour les entreprises les plus vulnérables.

Cependant, les syndicats locaux du cinéma demandent au comité de mettre en place un plan de sauvetage supplémentaire pour les aider à surmonter les pertes dues aux nouvelles règles du gouvernement sur les vaccins et soulignent le fait que ces règles ont été mises en œuvre dans les lieux culturels en moins de 10 jours. Après son annonce, ce qui ne laissait pas assez de temps aux gens pour une vaccination complète, les personnes vaccinées pouvaient obtenir l’autorisation sanitaire une semaine après la deuxième injection, soit un mois entre l’obtention de la première injection et l’obtention de la carte. Les syndicats du cinéma ont également fait valoir que les restaurants et les bars avaient encore trois semaines avant d’être tenus d’appliquer les nouvelles restrictions.

READ  Le festival local reprend après avoir été reporté en raison d'une pandémie - The Daily Evergreen

Le pays a été déchiré par la législation sur les laissez-passer de santé avec de grandes manifestations à travers le pays, réunissant des personnes qui comparent le gouvernement de Macron à une dictature. Parmi les manifestants anti-vaccination, ainsi que des politiciens de droite et des manifestants du mouvement des gilets jaunes. Plus de 160 000 personnes ont manifesté dans toute la France ce week-end, et d’autres manifestations auront lieu ce week-end.

Meilleur assortiment

S’inscrire à Bulletin Divers. Pour les dernières nouvelles, suivez-nous sur FacebookEt Twitter, Et Instagram.