Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le sport professionnel a connu la pire semaine de COVID depuis le début

La NFL a reprogrammé trois matchs. La LNH a mis trois équipes sur la glace pendant les vacances. Le COVID-19 est de retour dans le sport. Et c’est pire que jamais.

La main de la NFL a été forcée vendredi après-midi en raison du nombre massif de cas positifs au sein des organisations Brown, Rams et Washington. ligue Le match Raiders-Browns de cette semaine déplacé au lundi à 17 h HE et Seahawks-Rams et Washington-Eagles à 19 h HE mardi.

Cela provoqua l’indignation des pillards, le propriétaire Mark Davis dit à ESPN Ramener le jeu est un « désavantage compétitif pour les raiders ». Plusieurs joueurs se sont tournés vers Twitter pour accuser la NFL d’avoir enfreint ses propres règles.

« Je suis sûr que le président de la NFLPA [center J.C. Tretter] Jouer avec Brown n’avait aucune incidence sur ces négociations », Casey Hayward a tweeté.

Dans une note aux 32 équipes, le commissaire Roger Goodell a écrit : « L’émergence de la variante Omicron est exactement le genre de changement qui nécessite une réponse flexible.

Pendant ce temps, la LNH annonçait que les Flames, l’Avalanche et les Panthers seraient fermés pendant les vacances de la ligue, certaines équipes canadiennes revenant à une capacité réduite.

Brad Marchand, Emmanuel Quikley, Baker Mayfield
Jetée (3)

Montréal a joué un match jeudi soir devant un Bill Center vide. Le gouvernement de l’Ontario a également réduit la capacité à 50 pour cent lors des matchs des Raptors, des Maple Leafs et des Sénateurs, et a interdit la vente de nourriture ou de boissons sur les sites. En Colombie-Britannique, la famille Canucks fera Ça disait Être également limité à 50 pour cent de la capacité.

Près de chez lui, le gouverneur du New Jersey, Phil Murphy, a évoqué la possibilité de limiter les foules lors d’un événement d’actualité vendredi.

« Ma crainte est que nous revenions aux limites de la capacité à un moment donné », Murphy journalistes.

La semaine a été si désastreuse pour COVID-19 dans le sport que de nombreuses personnalités de la NFL demandent que les joueurs testés positifs soient autorisés à jouer s’ils sont asymptomatiques et vaccinés.

READ  Presser Bullets: les entraîneurs de l'Oregon discutent du prochain match avec l'Ohio State, de la santé de Kayvonne Thibodaux et du retour des arrières défensifs suspendus

L’entraîneur des Buccaneers Bruce Arians et le propriétaire des Cowboys Jerry Jones ont évoqué l’approche vendredi comme moyen d’éviter une explosion de joueurs indisponibles cette semaine.

« Si vous ne présentez aucun symptôme, vous devriez être autorisé à jouer », a déclaré Arrian aux journalistes.

« Je pense que nous arriverons à un point, peut-être cette semaine, que nous ne testerons que si vous avez des symptômes, c’est-à-dire si vous avez été vacciné », a déclaré Jones à 105.3 The Fan. « C’est une bonne chose. Testez quand les symptômes apparaissent et c’est tout. »

Bruce Aryan (à gauche) et Jerry Jones (à droite) ont tous deux évoqué l'idée de permettre aux joueurs vaccinés sans symptômes de jouer.
Bruce Aryan (à gauche) et Jerry Jones (à droite) ont tous deux évoqué l’idée de permettre aux joueurs vaccinés sans symptômes de jouer.
Jetée (2)

Il ne semble pas que la NFLPA serait d’accord avec un tel plan. Bien qu’il ait accepté de permettre aux joueurs asymptomatiques vaccinés de revenir plus tôt, la guilde souhaite toujours des tests quotidiens, ce qui ne serait pas propice à l’approche de laissez-faire exigée par Arians et Jones.

Bien que ce système soit désormais défendu, il souligne l’état du sport à l’heure actuelle.

S’il y a une semaine que l’on peut comparer à mars 2020, c’est bien la semaine.

Dans l’ensemble, COVID-19 a pénétré les trois NBAs qui jouent actuellement, le basket-ball universitaire et le football européen. Tous les matchs ont été reportés en raison des cas positifs cette semaine, et avec la variante Omicron à la hausse, on ne sait pas quand les choses s’amélioreront.

Brown semble être un bon point de départ. Ils ont eu 20 tests positifs Y compris le quart partant Baker Mayfield et le boîtier de rechange de Keenum. Mayfield a tweeté son mécontentement à l’égard des protocoles COVID de la NFL jeudi, écrivant: « Une véritable préoccupation pour la sécurité des joueurs signifie retarder le jeu tout en continuant à ce rythme. … Mais en disant que vous ne testeriez pas les joueurs qui sont immunisés s’ils ne le font pas montrez des symptômes, puis retirez ceci. « Au hasard. Cela n’a pas de sens pour moi. »

READ  Tennis : les organisateurs de Wimbledon contactent Osaka au sujet des opérations médiatiques
brun
Baker Mayfield n’était pas satisfait des protocoles COVID de la NFL.
PA

Avant que les deux ne soient reportés, Brown et Washington étaient tous les deux bas dans la troisième série. On ne sait pas encore si cela sera allégé en reportant à lundi et mardi.

En NBA, les Bulls sont la seule équipe dont les matchs ont été reportés jusqu’à présent, mais les Nets Ils étaient à la frontière plus tôt cette semaine. Ils ont joué contre les Raptors avec seulement huit joueurs actifs, ce qui est le minimum pour jouer un match.

La NBA, ainsi que les autres ligues, sont revenues à des protocoles plus intenses. Les stars Giannis Antetokounmue, James Harden et Russell Westbrook font partie des nombreux joueurs testés positifs cette semaine. Les deux équipes nationales durement touchées, avec les Knicks En bas Emmanuel Quikley, Kevin Knox, Quentin Grimes, RJ Barrett et Obi Tobin. Il manque aux Nets Harden, LaMarcus Aldridge, DeAndre’ Bembry, Bruce Brown, Jevon Carter, James Johnson et Paul Millsap.

Cependant, l’équipe la plus touchée dans tous les sports est les Flames de Calgary.

Vendredi matin, les Flames avaient 19 joueurs et 32 ​​membres de l’organisation dans les protocoles – avec seulement cinq joueurs échappant au virus. Quatre de leurs matchs ont été reportés jusqu’à présent, et il semble y avoir une possibilité encore plus grande. Le match des Bruins contre Montréal a également été reporté après une foule de pros, dont Brad Marchand et Patrice Bergeron, bien qu’ils aient joué contre les insulaires jeudi soir avec seulement 17 patineurs. Ils n’étaient pas la seule équipe à jouer dans la Ligue nationale de hockey avec une courte formation jeudi – les Hurricanes ont battu Detroit avec seulement 16 patineurs, et la vedette Sebastian Aho faisait partie des joueurs manquants.

Au niveau collégial, les matchs de l’UCLA et de l’Ohio State ont été reportés en raison de tests positifs. Le match des Bruins de mercredi soir contre l’Alabama State a été annulé moins d’une heure avant le basculement, et l’entraîneur Mick Cronin faisait partie des tests positifs. Le match de samedi contre la Caroline du Nord a également été annulé.

READ  Cleveland Browns: la star de Nick Chappe et deux autres se replient en raison des protocoles Covid-19
entailles
Emmanuel Quikley est l’un des cinq Knicks qui sont sortis avec COVID-19
Getty Images

Outre-Atlantique, la Premier League a reporté sept matches cette semaine et Clubs On dit qu’ils font pression pour un arrêt temporaire.

Un arrêt de style mars 2020 semble peu probable dans le sport américain pour le moment. La NFL a finalement succombé aux reports, mais il semble impossible de fermer la ligue. La discussion autour de la NBA s’est centrée sur des protocoles plus intenses. Idem pour la LNH, qui Ça disait Il n’a pas discuté de la clôture de la saison (bien que le retrait de ses joueurs des Jeux olympiques semble plus probable de jour en jour).

Mais force est de constater que la situation actuelle n’est pas tenable. Le virus décime les équipes, et les seuils de report semblent au mieux flous. Après que cinq joueurs soient entrés dans le protocole de jeudi soir, par exemple, c’était l’Avalanche du Colorado Ça disait Étant donné la possibilité de jouer mais a voté pour le faire.

Après avoir perdu contre Nashville 5-2, le Colorado faisait partie des équipes fermées vendredi.

Bien que les injections de rappel soient largement disponibles, les patrouilles ont mis du temps à obtenir la troisième injection pour le personnel. Dans le cas des insulaires, qui ont subi une épidémie de COVID le mois dernier et Matt Barzall est entré dans le protocole cette semaine, l’entraîneur Barry Trotz a déclaré jeudi que toute l’équipe avait été renforcée. Plus tard dans l’après-midi, l’organisation a envoyé une déclaration rétractant la réclamation.

« Cette déclaration n’est pas vraie », a-t-elle déclaré. « L’organisation a offert le rappel à toute l’équipe et continuera à éduquer et à recommander à tout le monde d’envisager de le recevoir. »