Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le test RT-PCR essentiel pour les arrivées de 7 autres pays au milieu de nouvelles craintes de tension

Selon les nouvelles directives, seuls les passagers asymptomatiques seront autorisés à embarquer sur les vols

New Delhi:

Un résultat négatif de RT-PCR datant de moins de 72 heures est devenu obligatoire pour les voyageurs en Inde en provenance de sept autres pays, dont la Chine et l’Afrique du Sud. Cette décision intervient après la découverte d’une nouvelle variante de Covid – C.1.2 – qui peut être plus contagieuse et a montré des signes de contournement de la protection offerte par les vaccins.

Alors que cette règle n’était auparavant applicable qu’aux arrivées du Royaume-Uni, d’Europe et du Moyen-Orient, sept autres pays – Afrique du Sud, Bangladesh, Botswana, Chine, Maurice, Nouvelle-Zélande et Zimbabwe – ont été ajoutés à la liste aujourd’hui, selon le dernier guide du ministère de la Santé.

La nouvelle variante a été découverte pour la première fois en Afrique du Sud en mai. Il a depuis été trouvé en Chine, en République démocratique du Congo, à Maurice, en Angleterre, en Nouvelle-Zélande, au Portugal et en Suisse.

Selon les nouvelles directives, seuls les passagers asymptomatiques seront autorisés à embarquer sur des vols vers l’Inde et à leur arrivée, ils seront à nouveau testés pour Covid via un test RT-PCR.

Le ministère a également demandé aux pays d’envoyer un pourcentage fixe d’échantillons de cas positifs parmi les voyageurs internationaux pour la surveillance du génome.

Auparavant, la Brihanmumbai Municipal Corporation (BMC) de Mumbai avait rendu les tests RT-PCR obligatoires pour les voyageurs internationaux arrivant à l’aéroport de la ville à partir du 3 septembre en raison de préoccupations concernant la nouvelle souche.

READ  Elsa s'intensifie rapidement pour devenir le premier ouragan de la saison Atlantique 2021

1.2. Il a évolué à partir de C.1. , la souche du virus qui a dominé les infections lors de la première vague du virus en Afrique du Sud à la mi-2020. Elle comporte entre 44 et 59 mutations du virus d’origine découvert à Wuhan, en Chine.

L’agence de presse ANI a rapporté que la nouvelle souche n’a pas encore été trouvée en Inde.