Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Les raffineries françaises redémarrent après la grève

LONDRES (Reuters) – Environ 45% de la capacité de raffinage de pétrole de la France est toujours hors service après une grève le mois dernier, mais l’offre s’améliore avec une grande raffinerie de retour en activité tandis qu’une autre devrait revenir à pleine capacité d’ici la fin de la semaine.

Une grève sur les salaires a commencé fin septembre dans les raffineries françaises d’ExxonMobil et de TotalEnergies. (TTEF.PA) Trois usines de produits pétroliers.

Les grèves ont interrompu environ 740 000 barils de raffinage par jour pendant la majeure partie d’octobre, contribuant aux pénuries de carburant dans les stations-service pendant la majeure partie du mois dernier.

Selon les calculs de Reuters, au moins 500 000 barils par jour de capacité de raffinage française sont actuellement toujours indisponibles, malgré la fin de la grève dans trois raffineries mi-octobre et une mercredi.

ExxonMobil a déclaré à la mi-octobre que le redémarrage de ses raffineries pourrait prendre 2 à 3 semaines. Une source a déclaré mercredi à Reuters qu’un incendie la semaine dernière dans la raffinerie de pétrole ExxonMobil de 140 000 barils par jour en France signifie que des travaux de réparation sont en cours.

Un porte-parole de la société a déclaré mercredi à Reuters que si le redémarrage de l’usine a été retardé de quelques jours, il devrait être achevé d’ici la fin de la semaine.

Pendant ce temps, les unités de carburant de raffinerie de la raffinerie Exxon de 240 000 barils par jour de Port Jérôme-Gravenchon sont de nouveau opérationnelles, selon la société.

« Toutes les unités de carburant de la raffinerie ont été redémarrées et ramenées à leur capacité normale », a déclaré le porte-parole.

READ  Cargo aide ACS France à réaliser une croissance rapide de son chiffre d'affaires

Un porte-parole de la société a déclaré à Reuters que la grève s’était terminée mercredi à la raffinerie de pétrole de Ganefreville de 240 000 barils par jour de Total Energy en France.

Une source a indiqué que l’usine n’avait pas encore repris.

La source a ajouté que la grève se poursuit à la raffinerie de pétrole Visin de Total Energy, d’une capacité de 117 000 barils par jour, en France.

Reportage supplémentaire de Rowena Edwards à Londres et Forrest Krillin à Paris. Montage par Jean Harvey et Elaine Hardcastle

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.