Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Les salariés d'EDF s'interrogent sur une implication dans une future ville saoudienne

Les salariés d'EDF s'interrogent sur une implication dans une future ville saoudienne

Certains employés du géant français de l'énergie EDF souhaitent qu'il reconsidère son implication dans une centrale hydroélectrique située dans le désert saoudien, la future mégapole du prince héritier Mohammed ben Salmane, Neom, suite à des inquiétudes quant à la durabilité du projet et à des violations présumées des droits de l'homme.

Publié sur :

4 minutes

Neom est construit sur une superficie d'environ 26 000 km2 dans la région de Tabuk, au nord-est de l'Arabie saoudite, soit la taille de la Belgique.

Cela fait partie de MBS Vision 2030Il vise à diversifier l'économie saoudienne et à réduire sa dépendance aux revenus pétroliers.

La partie la plus stupéfiante du projet de 500 milliards d’euros ImpôtMégapole verticale de 170 km de long, elle abrite neuf millions d’habitants.

Neom disposera d'une station de ski, d'une île de luxe dans la mer Rouge et d'un complexe industriel avec un port flottant pour accueillir les Jeux asiatiques d'hiver de 2029.

La construction de cette ville sans voiture de 500 m de haut, 200 m de large et 170 km de long a débuté en juillet 2023. © NÉOM

Les Saoudiens promettent que la ville sans voitures et sans rues fonctionnera entièrement aux énergies renouvelables, ce qui entraînera zéro émission de carbone.

Environ 2 100 MW de son électricité seront produits par Nestor, un projet de stockage d'énergie hydroélectrique par pompage (PHES), qui permet le stockage à grande échelle de l'énergie excédentaire provenant de sources renouvelables.

EDF, leader Technologie hydroélectrique, a remporté en janvier l'appel d'offres pour réaliser les premières études de conception et de construction de Nestor. Si la coopération se poursuit, elle donnera un coup de pouce bienvenu au FED renationalisé, qui a une dette de 47 milliards d'euros.

READ  Caroline du Sud : il fait dangereusement froid ce week-end

Des giga tonnes d'émissions

Mais tout le monde chez EDF n’est pas à l’aise avec cet accord. Dans une récente enquête de Radio France, certains salariés ont estimé que cela n'était pas conforme à la charte éthique de l'entreprise et à ses engagements en faveur des énergies bas carbone.

Alors que Nestor fournira de l’électricité sans carbone, la construction de Neom sera gourmande en énergie, ont-ils déclaré.

« On estime que la construction générera 1,8 gigatonnes de CO2 », a déclaré Philip Oldfield de l'Université de Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. Il a déclaré à France Radio. « Cela équivaut à quatre fois les émissions annuelles du Royaume-Uni. »

En décembre de l'année dernière, ETF a réaffirmé son engagement L’Accord de Paris appelle à ce que le changement climatique soit inférieur à 1,5 °C et à atteindre zéro émission nette d’ici 2050. Il dispose également de sa propre charte sur les pratiques socialement responsables.

« Nous comprenons que l'Arabie Saoudite a besoin de décarboner et ce n'est pas à nous de lui donner une leçon, mais ce plan pharaonique semble contraire aux valeurs d'EDF et à notre héritage de service public », a déclaré l'ingénieur Jean-Yves Segura, syndicat FO d'EDF Hydro. représentant. Département de l'énergie électrique, a déclaré à RFI.

« Nous sommes impliqués dans d'autres opérations PHEC comme Hatta à Dubaï, mais celle-ci est différente. Et qui en bénéficiera ? Principalement les riches ? Nous ne sommes pas sûrs que cela profitera à la population locale. »

Trogena, destination de montagne de Neomin au bord d'un grand lac artificiel, accueillera les Jeux asiatiques d'hiver de 2029.
Trogena, destination de montagne de Neomin au bord d'un grand lac artificiel, accueillera les Jeux asiatiques d'hiver de 2029. © NÉOM

Son syndicat a commencé à alerter la direction quelques mois plus tard, en 2022. Néom L'entreprise a choisi EDF pour identifier les sites de la centrale.

READ  60 ans après l'assassinat de JFK, des témoins se souviennent de l'histoire, dont un journaliste de l'AP

Fin 2022, FO a mené une enquête auprès des salariés de la Division Ingénierie Hydroélectrique. « 73 pour cent (des personnes interrogées) étaient contre Neom, estimant que le projet contredisait l'engagement d'EDF à être socialement responsable », a déclaré Segura.

Le syndicat a fait des suggestions mais « nous n'avons pas beaucoup de réponses ; il y a peu de conseils ».

Préoccupations en matière de droits de l'homme

La région de Taduk en Arabie Saoudite, où Neom est en cours de construction, abrite la tribu Howaidad. UN Enquête du groupe de défense des droits saoudien ALQST Il a constaté que les autorités saoudiennes « avaient violemment réprimé les tribus qui avaient résisté ou résisté pacifiquement à l'évacuation ».

L'ALQST a condamné à mort au moins trois membres de la tribu et 14 autres à des peines de prison allant de 15 à 50 ans.

Interrogé sur les questions éthiques liées à Nestor, EDF a déclaré à Radio France que le respect des droits humains fondamentaux et des normes environnementales et sociales est « un préalable à tout projet auquel EDF participe » et que sa charte éthique et environnementale a été envoyée avec sa candidature. .

Quant à l'opposition des salariés à Neom, elle précise : « EDF valorise l'avis de tous ses salariés et offre de nombreuses opportunités au sein de l'entreprise pour leur permettre d'évoluer à travers d'autres projets ».

Segura a reconnu que l'attention médiatique « a certainement contribué à réduire la pression sur le personnel ».


Le syndicat fait désormais pression pour établir un droit de non-participation à un plan pour des « raisons environnementales et éthiques », qui s'appliquerait non seulement aux salariés d'EDF mais également aux autres grands fournisseurs d'énergie.

READ  Le Français Deschamps révèle comment se déroule le poste de capitaine de Mbappé

En cas de succès, les salariés pourraient être libérés de certains projets qu'ils jugent « contraires aux principes généraux de leur entreprise et devant conduire à une transition énergétique exemplaire ». a écrit dans une déclaration.