Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Les syndicats affirment que la grève a interrompu les flux du deuxième plus grand gisement de gaz de France

PARIS, 31 juin (Reuters) – La deuxième plus grande installation de stockage de gaz de France ne recevra plus de gaz jeudi et pas avant au moins lundi en raison de la grève, ont déclaré à Reuters les syndicats CFDT et CGT.

Les travailleurs du site de Gurnay-sur-Arond, à 93 kilomètres au nord de Paris, disent qu’ils sont en grève pour exiger des salaires plus élevés dans un contexte de hausse de l’inflation mondiale. Le travail industriel prend de l’ampleur dans le secteur français de l’énergie alors que le président Emmanuel Macron et ses homologues européens s’attaquent à une crise du gaz qui suscite des inquiétudes quant à l’approvisionnement hivernal.

Plus tôt jeudi, le syndicat français FNME-CGT a lancé un appel à tous les travailleurs du secteur de l’énergie du pays pour qu’ils organisent une « grève forte », y compris des fermetures d’installations, le 4 juillet.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

La société gazière française Engie, qui exploite l’installation de stockage de gaz à Gurnay, a déclaré à Reuters qu’elle faisait l’objet d’une maintenance planifiée de longue date et qu’elle reprendrait ses activités dans les prochains jours. Il n’a pas répondu directement aux questions sur les rapports d’arrêt de travail.

Gournay est exploité par Storengy, filiale d’Engie.

Engi a déclaré que la société était toujours sur la bonne voie pour remplir les réservoirs de stockage avant l’hiver d’ici le 1er novembre.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

READ  La nouvelle de l'accord Trump Media aurait été divulguée des mois à l'avance

(rapports de Benjamin Mallett). Montage par Richard Love et Aurora Ellis

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.