Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Les taux d’intérêt sur les comptes bancaires défiscalisés en France devraient augmenter

Le ministre français des Finances, Bruno Le Myre, a confirmé hier (14 janvier) que les taux d’intérêt sur trois types de comptes bancaires défiscalisés seraient augmentés.

Il existe en France certains comptes bancaires spécialisés qui ne sont pas soumis à l’impôt ni aux charges ou redevances sociales. Ils ont généralement des taux d’intérêt plus bas, mais ceux-ci doivent être augmentés d’un tiers pour contenir l’inflation.

Les principaux comptes bancaires français non taxés, socialement chargés ou prélevés sont appelés liverates.

Les taux d’intérêt des comptes Livret A et Livret de développement durable et solidaire (LDDS) devraient passer de 0,5 % à 1 % à compter du 1er février. La rémunération des comptes du Livret d’épargne populaire (LEP) devrait passer de 1 %. 2,2 %

M. Le Maire a pris l’initiative suite à une proposition du gouverneur de la Banque de France de « permettre aux Français de lutter contre l’inflation ».

En savoir plus sur les différents types de comptes bancaires défiscalisés en France dans notre article ici : Quels sont les comptes bancaires défiscalisés en France ?

« L’augmentation ne suffit pas »

Valérie Pécresse, candidate à la présidence des Républicines de droite, a déclaré que l’augmentation des moyens de subsistance n’était « pas suffisante ».

« Nous avons un taux d’inflation de 2,5% et nous réévaluons l’effet de levier à 1% », a-t-il déclaré.

« En fait, cela veut dire que tous ceux qui ont placé leur épargne sur le livret A perdent de l’argent aujourd’hui. »

Il a dit qu’il voulait fusionner LiverT A et LTDS pour former ce qu’on appelle le LiverT Word.

« Je veux que ces fonds soient utilisés pour aider le pays à changer l’environnement », a-t-il déclaré.

READ  Le deuxième trimestre de l'avortement au Texas peut interdire la forme générale des règles de la cour d'appel

« Vous pouvez imaginer que si le Livret A devenait moins populaire et que les gens sentaient qu’ils perdaient de l’argent, ils perdraient des ressources financières dans le changement climatique dont notre pays a tant besoin, ce qui n’est évidemment pas ce que je souhaite. »

Histoires liées :

Neuf millions de familles françaises bénéficient lundi du crédit d’impôt

Banque en ligne ING France ferme des centaines de milliers de comptes