Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Les titulaires de droits saluent la nouvelle loi française sur l’antigel – Digital TV Europe

L’Assemblée nationale française a adopté une nouvelle loi anti-vol qui, selon les détenteurs de droits sportifs, pourrait donner une forte impulsion à leurs efforts contre la consommation illicite.

L’article 10 de la nouvelle loi proposée permet aux droits et aux diffuseurs d’obtenir immédiatement des ordonnances d’interdiction d’un juge, éliminant ainsi les sites Web et les serveurs de piratage qui distribuent illégalement du contenu de jeux en direct.

Chaque ordonnance de non-communication dure 12 mois – longue et sans réutilisation coûteuse – et s’applique non seulement à la société de vol pour violation initiale, mais également à tous les sites Web «en verre» créés après l’annonce de la décision du juge l’année prochaine.

L’Autorité anti-piratage (Hatobi) a délégué la tâche de superviser la mise en œuvre des ordonnances d’interdiction et de mettre à jour les archives des sites répertoriés pour diffuser les œuvres et protéger les droits sur Internet.

Le diffuseur sportif BEIN Sports a salué la loi, qui n’a pas encore été approuvée par le Sénat français.

“Pendant longtemps, les pirates ont eu toutes les chances de poursuivre leur crime. Cependant, cette nouvelle loi marque le début d’un combat qui a atteint un point où le vol, donné de manière si urgente, ne peut être inversé. Tout en soutenant l’économie, BEIN fait tout ce qui est en notre pouvoir pour inverser cette tendance, mais nous avons besoin que chaque partenaire dans les jeux suive notre exemple de tolérance zéro », a déclaré Eusel All-Obitley, président de BEIN Sprots France et PDG de BEIN Media Group.

READ  «Moment indescriptible»: les Amérindiens possèdent des terres au Canada, les règles du tribunal | Canada

BeIN Sports, qui a vivement insisté sur les changements proposés, estime qu’un internaute sur quatre en France utilise illégalement des programmes.

Cedric Russell, vice-président du parti au pouvoir LREM et législateur de la nouvelle loi, a déclaré la semaine dernière au Capitole FR que la loi antigel en France n’était pas propice à la lutte contre le vol de jeux et se concentrait uniquement sur les films.

Il a déclaré qu’une action immédiate était nécessaire pour couper les signaux de vol pendant la diffusion du jeu et qu’il y avait encore de la valeur.

Il a déclaré qu’il serait plus efficace d’utiliser la technologie pour réduire le vol à sa source, plutôt que de blâmer les utilisateurs de rendre plus difficile l’accès au contenu plagié et de restreindre la tentation de le faire.