Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

L’Université Lakehead s’associe à une école de commerce française

THUNDER BAY – L’Université Lakehead s’associe à l’école de commerce de Rennes à Rennes, en France, pour proposer un programme international de double diplôme.

Les étudiants participants des deux établissements obtiendront deux diplômes en quatre ans – un de chaque école.

Les étudiants de Lakehead participeront à un échange d’un an au cours de leur troisième année avant de retourner à Thunder Bay pour terminer leurs études.

Après avoir obtenu leur diplôme, ils recevront un baccalauréat spécialisé en commerce de Lakehead et un baccalauréat en commerce en gestion de Wren.

Les étudiants de Renne Business School à Lakehead étudieront en troisième année et obtiendront un baccalauréat en gestion avant de retourner en France pour obtenir un baccalauréat en gestion.

Dans un communiqué publié lundi, Lakehead a déclaré que le programme offrira aux étudiants la possibilité de développer des relations internationales et des compétences mondiales tout en obtenant un double diplôme.

Les étudiants participants à LU peuvent postuler directement à partir du lycée et être acceptés en première année, ou être transférés au programme avant la troisième année d’un autre programme menant à un diplôme en commerce à Lakehead.

« Nous sommes ravis d’offrir cette nouvelle opportunité… Ce programme unique en son genre offrira une expérience d’apprentissage enrichissante à nos étudiants », a déclaré David Richards, doyen de la Lakehead School of Business.

James Aldrich, vice-chancelier de l’Université internationale de LU, a déclaré que la collaboration permettra à Lakehead de renforcer ses partenariats internationaux et de soutenir son objectif de développer des compétences culturelles et des compétences mondiales.

READ  Célébrer les vacances à Pittsburgh en 2021

Le directeur général et doyen de Rennes Business School, Thomas Frolicher, s’est dit satisfait de cette collaboration « qui nous permet de proposer une alliance entre le Canada et l’Ontario d’une part, et la France et la région Bretagne d’autre part ».