Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

McConnell dirigera la délégation du Sénat pour rencontrer Zelensky en Ukraine

Le chef de la minorité au Sénat américain Mitch McConnell (R-Kentucky), le sénateur Susan Collins (R-ME), le sénateur John Barrasso (R-Wisconsin) et le sénateur John Cornyn (R-TX) arrivent pour une réunion avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky en tant que président de la Russie. L’attaque contre l’Ukraine se poursuit, à Kiev, en Ukraine, le 14 mai 2022.

Service de presse présidentiel ukrainien | Reuter

Le chef républicain du Sénat américain, Mitch McConnell, a dirigé une délégation du Sénat pour rencontrer samedi le président ukrainien Volodymyr Zelensky à Kiev.

Dans un télégramme traduit par NBC News, Zelensky a déclaré que la réunion était « un signal fort de soutien bipartisan à l’Ukraine par le Congrès des États-Unis, ainsi que par le peuple américain ».

Les sénateurs John Barrasso, John Cornyn et Susan Collins faisaient partie de la délégation, selon une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. On ne sait pas si le groupe est toujours en Ukraine.

Andrei Yermak, chef du bureau du président, a déclaré que les sénateurs avaient discuté de sanctions supplémentaires contre la Russie et l’espoir de l’Ukraine que le Sénat adopte un programme d’aide de 40 milliards de dollars qui a déjà fait son chemin à la Chambre des représentants.

Les États-Unis ont envoyé une poignée de responsables gouvernementaux dans le pays assiégé au cours des dernières semaines. Plus tôt ce mois-ci, la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a dirigé une délégation du Congrès américain pour rencontrer Zelensky, suivie de la première dame Jill Biden. Le secrétaire d’État américain Anthony Blinken, le secrétaire à la Défense Lloyd Austin, le sénateur Steve Dennis et la représentante Victoria Spartz se sont également rendus en Ukraine.

READ  Les États-Unis offrent une réponse initiale limitée à la Russie alors qu'elle pèse des sanctions plus sévères