Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Mise à jour 5 – La France impose des sanctions à la Russie et saisit un navire sur la chaîne

(Mises à jour avec les commentaires du gouvernement français)

Par Pascal Rossignol

BOULOGNE-SUR-MER, France, 26 février (Reuters) – La France a capturé samedi dans la Manche un cargo qui, selon Washington, est lié au fils d’un ancien chef des services secrets russes. Les nations occidentales imposent des sanctions à Moscou suite à l’invasion de l’Ukraine.

Le « Baltic Leader » s’est rendu à Saint-Pétersbourg, mais a été détourné vers le port de Boulogne-sur-Mer dans le nord de la France entre 3h00 et 4h00 (02h00-03h00 GMT), a déclaré le capitaine Veronica Magnin, capitaine de la préfecture maritime française. Reuters.

Le navire est « fortement soupçonné d’être lié aux intérêts russes visés par les sanctions », a-t-il précisé.

Selon le Trésor, le département du Trésor américain a imposé des sanctions contre le navire car il appartient à une filiale du prêteur russe Promsvyazbank, l’une des sociétés russes touchées par les sanctions américaines et européennes.

Le PDG de la banque, Pyotr Fradkov, est le fils de Mikhail Fratkov, l’ancien chef du service russe de renseignement étranger, et a été Premier ministre sous le président russe Vladimir Poutine. Piotr Fratkov a été ajouté aux dernières sanctions américaines.

Promsvyazbank a déclaré dans un commentaire à Reuters que sa filiale ne possédait plus le Baltic Leader et qu’il avait été acheté par une autre société avant l’imposition des sanctions.

Le ministère français de l’Économie a déclaré dans un communiqué que le propriétaire du navire, Promsvyazbank, était une filiale de PZB Lizing, et que le navire avait été suspendu pour avoir appliqué des sanctions européennes contre le prêteur et ses filiales.

READ  France "trésor national" Belmonto, star de cinéma de la Nouvelle Vague

McGinn, un porte-parole de la province maritime, a déclaré que les inspections étaient effectuées régulièrement par les douaniers et que l’équipage du navire « coopérait ».

L’ambassade de France a déclaré dans un communiqué à Reuters qu’elle enverrait une lettre de protestation à l’ambassade de Russie à Paris.

L’ambassade a également déclaré que l’équipage était autorisé à débarquer et à se déplacer librement dans le port.

Un photographe de Reuters à Boulogne-sur-Mer a déclaré que le navire était amarré au quai.

Les États-Unis, l’Union européenne et d’autres pays occidentaux ont imposé cette semaine de nouvelles sanctions financières et commerciales importantes à la Russie après l’envoi de troupes en Ukraine voisine.

Le département du Trésor américain a déclaré que la Promsvyazbank avait été interdite pour « avoir opéré ou opéré dans les secteurs de la sécurité et des biens connexes et des services financiers de la Fédération de Russie ». Il a également été visé par les sanctions de l’UE. (Rapport supplémentaire de Tasilo Hummel et du Bureau de Moscou ; par Tasilo Hummel et Christian Lowe ; édité par Frank Jack Daniel)