Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Photographie de ballet galactique par Modern Dark Energy Camera

La paire interactive de galaxies NGC 1512 et NGC 1510 occupe le devant de la scène dans cette image de la Dark Energy Camera, le dernier imageur à grand champ du télescope Víctor M. Blanco de 4 mètres à l’observatoire interaméricain Cerro Tololo, programme NOIRLab de la NSF . NGC 1512 est en train de fusionner avec son plus petit voisin galactique depuis 400 millions d’années, et cette interaction à long terme a déclenché des vagues de formation d’étoiles et déformé les deux galaxies. Crédit : Dark Energy Survey/DOE/FNAL/DECam/CTIO/NOIRLab/NSF/AURA, Traitement d’images : TA Rector (University of Alaska Anchorage/NSF’s NOIRLab), J. Miller (Gemini Observatory/NSF’s NOIRLab), M. De Martin (NOIRLab de la NSF)

La caméra à énergie noire financée par le Département de l’énergie du NOIRLab de la NSF au Chili capture une paire de galaxies effectuant une jumelle gravitationnelle.

La paire de galaxies interactives NGC 1512 et NGC 1510 occupent le devant de la scène dans cette image de la caméra à énergie noire du Département américain de l’énergie, la dernière imagerie grand champ de 570 mégapixels sur le télescope Víctor M. Blanco de 4 mètres au Cerro Tololo Inter-American Observatoire, C’est un programme d’affiliation de NSF NOIRLab. NGC 1512 est en train de fusionner avec son plus petit voisin galactique depuis 400 millions d’années, et cette interaction à long terme a déclenché des vagues de formation d’étoiles.

La galaxie spirale barrière NGC 1512 (à gauche) et sa petite galaxie NGC 1510 dans cette observation (image en haut de l’article) ont été capturées par le télescope Víctor M. Blanco de 4 mètres. En plus de révéler la structure interne complexe de NGC 1512, cette image montre les faibles vrilles externes de la galaxie s’étendant et semblant entourer son petit compagnon. Le flux de lumière étoilée qui relie les deux galaxies est la preuve de l’interaction gravitationnelle entre elles – une connexion luxueuse et gracieuse qui a duré 400 millions d’années. Les interactions gravitationnelles entre NGC 1512 et NGC 1510 ont affecté le taux de formation d’étoiles dans les deux galaxies et déformé leurs formes. Enfin, NGC 1512 et NGC 1510 fusionneront en une seule galaxie plus grande – un long exemple d’évolution galactique.

Galaxie NGC 1512 Large

Culture plus large de l’image NGC 1512. Crédit : Dark Energy Survey/DOE/FNAL/DECam/CTIO/NOIRLab/NSF/AURA, traitement d’image : TA Rector (University of Alaska Anchorage/NSF’s NOIRLab), J. Miller (Gemini Observatory/NSF’s NOIRLab) , M. de Martin (NOIRLab de la NSF)

Ces galaxies en interaction sont situées dans la direction de la constellation Horologium dans l’hémisphère céleste sud et sont à environ 60 millions d’années-lumière de la Terre. Le large champ de vision de cette observation montre non seulement les galaxies enchevêtrées, mais aussi leur environnement étoilé. Le cadre est plein d’étoiles brillantes à l’intérieur[{ » attribute= » »>Milky Way and is set against a backdrop of even more distant galaxies.

The image was taken with one of the highest-performance wide-field imaging instruments in the world, the Dark Energy Camera (DECam). This instrument is perched atop the Víctor M. Blanco 4-meter Telescope and its vantage point allows it to collect starlight reflected by the telescope’s 4-meter-wide (13-foot-wide) mirror, a massive, aluminum-coated, and precisely shaped piece of glass roughly the weight of a semi truck. After passing through the optical innards of DECam — including a corrective lens nearly a meter (3.3 feet) across — starlight is captured by a grid of 62 charge-coupled devices (CCDs). These CCDs are similar to the sensors found in ordinary digital cameras but are far more sensitive, and allow the instrument to create detailed images of faint astronomical objects such as NGC 1512 and NGC 1510.

Galaxy NGC 1512 Wider

An even wider crop of the NGC 1512 image. Credit: Dark Energy Survey/DOE/FNAL/DECam/CTIO/NOIRLab/NSF/AURA, Image processing: T.A. Rector (University of Alaska Anchorage/NSF’s NOIRLab), J. Miller (Gemini Observatory/NSF’s NOIRLab), M. Zamani & D. de Martin (NSF’s NOIRLab)

Large astronomical instruments such as DECam are custom-built masterpieces of optical engineering, requiring enormous effort from astronomers, engineers, and technicians before the first images can be captured. Funded by the US Department of Energy (DOE) with contributions from international partners, DECam was built and tested at DOE’s Fermilab, where scientists and engineers built a “telescope simulator” — a replica of the upper segments of the Víctor M. Blanco 4-meter Telescope — that allowed them to thoroughly test DECam before shipping it to Cerro Tololo in Chile.

DECam a été mis en place pour mener le Dark Energy Survey (DES), une campagne d’observation de six ans (2013-2019) impliquant plus de 400 scientifiques de 25 institutions dans sept pays. Cet effort de collaboration internationale a pour but de cartographier des centaines de millions de galaxies, de découvrir des milliers de supernovae et de découvrir des modèles subtils de structure cosmique – tout cela pour fournir des détails indispensables sur la mystérieuse énergie noire qui accélère l’expansion de l’univers. Aujourd’hui, DECam est toujours utilisé pour les logiciels par des universitaires du monde entier afin de perpétuer son héritage de science de pointe.

READ  Un Espagnol arrêté pour avoir prétendument infecté plus de 20 personnes avec le virus Corona