Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Pour 150 jeunes cadets français divertissants, “ La Berus ” n’est rien de moins qu’un examen

Présentée par Angkor Sharma, la flotte à venir de 8 flottes de navires français en provenance d’Inde, des États-Unis, d’Australie et du Japon ressemblera à «La Berus», qui est la dernière phase de formation de 150 jeunes cadets français, dont des cadettes.

Ces cadets sont issus du dernier ensemble à être diplômé de l’École d’application des officiers de marine française du dernier ensemble lancé par Diabetes Attack Helicopters Carrier Toner. S’adressant à l’ANI, les cadets ont partagé leurs expériences et l’importance de «La Peros» dans leur vie.

“Participer à une formation internationale avec des partenaires stratégiques est important dans ce travail. Cela nous plongera dans nos activités futures centrées sur la mer et d’autres pays. Nous apprendrons à travailler avec les marines de ces partenaires. C’est une expérience réaliste pour notre avenir. Je suis très fier de cette formation. J’ai hâte de participer », a déclaré Alexis, un élève-officier. “Pour les cadets, la vie quotidienne tourne principalement autour de la formation. Nous changeons les périodes d’apprentissage théorique et de pratique. Nous participons à la surveillance que ce soit sur la passerelle, sur la machine ou sur les opérations centrales. Cette formation est très complète et très intensive”, a-t-il rejoint le Français. Marine en septembre 2017. Charlotte, une cadette qui a commencé la nouvelle formation, a déclaré qu’elle suivait désormais les traces de Jean de Arc.

Commentant la vie à bord, le cadet Charlotte a déclaré: «À bord, nous avons des salles de service et des salles de divertissement où nous pouvons passer du temps ensemble après le travail. L’accès à Internet est vraiment limité, cependant, le but de la mission est de nous former. Pas de soucis. “Interrogée sur les femmes cadettes et leurs défis, Charlotte a déclaré:” Beaucoup de femmes ont rejoint la marine française. Nous représentons 15 pour cent de la force navale française totale. Pour moi, cela n’a jamais été un problème; sur au contraire, je me suis toujours senti bien intégré à l’équipage. “

READ  Rugby des Six Nations | La France affronte Black Ferns en novembre

Il a également déclaré qu’il gérait sa vie personnelle et professionnelle au maximum. «En ce qui concerne la vie de famille, mes parents sont bons avec la distance; nous avons un lien. Je pense que ce sera relativement facile de gérer cette affaire à l’avenir. Cependant, les militaires français y sont habitués et ça se passe généralement bien. “(ANI)

(Cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de Devtiscourse, elle a été créée automatiquement à partir d’un flux intégré.)