Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Principes du régime japonais pour éviter le stress et aider à perdre du poids

Principes du régime japonais pour éviter le stress et aider à perdre du poids

Kaki Okumura, auteur de « Wa – L’art de l’équilibre »
Kake Okumura

  • Kake Okumura C’est un écrivain japonais sur le bien-être qui a grandi aux États-Unis et au Japon.
  • Au Japon, j’ai appris que la nourriture n’est pas seulement un carburant et qu’elle peut être utilisée pour exprimer l’amour.
  • Deux des principes alimentaires japonais qu’ils suivent sont la modération et la variété.

Le paradoxe de bien manger est que souvent, plus nous faisons d’efforts, moins nous nous sentons heureux. Des stratégies telles que le comptage des calories, le suivi des macros et le jeûne intermittent nécessitent un degré élevé d’engagement, peuvent rapidement devenir écrasantes et vous pouvez commencer à vous sentir obsédé.

Ayant grandi aux États-Unis, j’étais en surpoids. En désespoir de cause, j’ai eu recours à des stratégies drastiques comme compter les calories pour atteindre un poids que je jugeais acceptable. Même après avoir atteint cet objectif, mes pensées étaient remplies d’inquiétudes telles que « Est-ce que je mange trop », « C’est trop gras » et « Je ne peux pas aller à la fête parce qu’ils vont servir des beignets ».

J’étais techniquement en bonne santé selon le nombre sur l’échelle, mais je détestais l’idée de devoir gérer ma santé de cette façon pour le reste de ma vie.

Ce n’est qu’après avoir déménagé au Japon et appris à connaître une perspective différente vers une alimentation saine que j’ai réalisé qu’il n’y avait pas besoin d’être obsédé. Nous pouvons être en bonne santé et profiter de nos collations, sucreries et aliments préférés sans trop nous inquiéter. J’ai appris que la nourriture n’est pas seulement un carburant, c’est la façon dont nous exprimons l’amour, comprenons notre culture et exprimons nos valeurs.

READ  John Carmack sur Meta VR : "Il y a un tas de choses pour lesquelles je suis en colère"
L’auteur, Kakei Okumura aime la cuisine japonaise
Kake Okumura

Alors, quelle est la manière japonaise de manger? Ce que j’ai appris de la vie au Japon, c’est que manger sainement ne consiste pas tant à modifier notre alimentation à 180 degrés, mais plutôt à nous concentrer sur les petites actions que nous entreprenons chaque jour et à comprendre ce complexe que nos habitudes saines peuvent avoir un énorme impact.

Ces deux principes japonais d’une alimentation saine m’ont aidé à passer de l’obsession à la liberté :

Si nous mangeons avec modération, nous pouvons toujours profiter des sucreries.
Kake Okumura

1. Mangez avec modération

Harahachi-bunme se traduit directement par « 80 % de votre estomac », mais ce que cela signifie vraiment, c’est manger avec modération. L’idée est que pour la plupart de nos repas, nous devrions en profiter jusqu’à ce que nous soyons rassasiés à 80 %, ce qui est le point où nous sommes rassasiés, mais pas trop.

De cette façon, nous pouvons profiter des plats et des aliments que nous aimons, sans trop de changement. Il n’est pas vraiment nécessaire de changer quoi que ce soit à propos de ce que vous mangez, juste de tenir compte de la quantité que vous mangez. Arrêtez-vous à 80 % et vous n’aurez plus jamais à suivre un autre régime.

La mise en garde est qu’il est difficile de comprendre la satiété si nous ne mangeons pas d’aliments riches en fibres comme les fruits, les légumes et les grains entiers, mais ces aliments n’ont pas non plus besoin d’être notre alimentation complète. Si nous mangeons avec modération et mangeons régulièrement des aliments riches en nutriments, nous pouvons profiter de sucreries, de collations et de tout le reste tout en maintenant une alimentation saine.

READ  Stray arrive enfin sur Xbox en août 2023
Ajouter une couche de légumes à cette soupe de nouilles soba aide à la rendre plus consistante
Kake Okumura

2. Mettre l’accent sur la diversité

Alors que de nombreux régimes tournent autour de la suppression des aliments ou de la concentration excessive sur l’augmentation de notre consommation de « superaliments », le régime japonais traditionnel met souvent l’accent sur la variété.

Par exemple, une façon courante de servir des repas japonais est d’utiliser l’ichiju-sansai, qui se traduit par « une soupe, trois accompagnements ». Une soupe est généralement une soupe miso, et les trois côtés sont généralement une portion de protéines et deux des plats de légumes.

Vous n’avez pas besoin de prendre ce dicton au pied de la lettre pour en bénéficier. L’une de mes façons préférées d’appliquer l’ichiju-sansai est simplement d’équilibrer le repas que je mange normalement – par exemple, si je mange du riz frit thaïlandais à emporter, je pourrais mettre au micro-ondes du brocoli ou de l’edamame pour une portion supplémentaire de légumes et mélanger.

L’ironie est que se soucier moins de mon alimentation a été crucial pour l’améliorer. Le stress et les troubles obsessionnels compulsifs ne sont pas les moyens d’une alimentation saine, ni ne sont-ils nécessaires. Lorsque nous sommes capables de pratiquer constamment la modération et la variété, nous pouvons atteindre nos objectifs de santé sans nous soucier de ce que nous mangeons. Au lieu de cela, nous pouvons nous concentrer sur les aspects de la vie qui la rendent heureuse, épanouissante et significative.