Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Quatre SW La en France cet été. Les artistes doivent figurer

Lac Charles, Droit. (AB) – Quatre artistes du sud-ouest de la Louisiane exposeront lors d’une exposition dans le sud de la France cet été, mettant en lumière l’histoire et la culture fascinantes derrière « No Man’s Land ».

L’artiste de la paroisse de Puregord Joey Governale et les artistes de la paroisse de Vernon Isabelle Mazard-Bursch, Tony McDonald et le photographe Ricky Smith seront vus à l’exposition, qui s’ouvre au Carrefour 2000 Hall, Crow du Roi, France en juillet. Chaque artiste soumet des pièces qui prétendent couvrir le paysage du sud-ouest de la Louisiane et l’histoire visuelle des contes folkloriques du « No Man’s Land ».

« No Man’s Land » fait référence à la terre verticale entre la Louisiane actuelle et le Texas qui était la terre contestée entre l’Espagne et les États-Unis entre 1806 et 1821. Étant donné qu’aucune organisation gouvernementale ne revendiquait la propriété de la zone neutre, la région était un refuge pour les clandestins et les voleurs, et était souvent appelée le « Wild West of Louisiana » à cette époque.

Le gouverneur a déclaré qu’il espère que ses œuvres d’art folkloriques uniques, utilisant des arrière-plans en aluminium et des peintures d’animaux stylisés, combineront à la fois la narration et l’art pour être appréciées par un public international.

« Bien que cela montre certaines approches intéressantes qui sont communes à mon travail, je prévois d’avoir plusieurs pièces plus petites », a déclaré Governorley.

Ce n’est pas la première fois que l’œuvre d’art du gouverneur part à l’étranger. Une de ses pièces a récemment été achetée par une femme en Russie, qui lui a envoyé une photo de lui tenant son art devant le Kremlin. Beaucoup de ses chaises Adirondack peintes se trouvent également à l’extérieur des stations balnéaires des Caraïbes.

READ  La Cour suprême confirme les lois sur le suffrage en Arizona qui interdisent de tester le droit de vote

« (Cette exposition) est une bonne chose, c’est excitant. C’est quelque chose que j’ai fait à côté pendant 40 ans et qui m’a soutenu, moi et ma femme, mais c’est toujours excitant de voir les autres intéressés et d’apprécier ce que je fais », a-t-il déclaré. mentionné.

L’exposition a été conçue par quatre artistes qui ont pensé que ce serait une façon intéressante de célébrer le 200e anniversaire de « No Man’s Land » au début de 2020.

Originaire de Belgique, il se rend souvent dans la région pour rendre visite à la famille Mozart-Bursh, et il a approché les responsables de l’art là-bas pour exprimer son idée. Ils ont été immédiatement acceptés et l’exposition ouvrira à l’été 2020. McDonald a déclaré que l’épidémie de Govt-19 avait stoppé ces plans, mais en janvier, l’équipe a été informée que l’exposition était de retour sur les rails.

Combinant la beauté naturelle du sud-ouest de la Louisiane avec des influences industrielles et graffiti, McDonald a déclaré qu’il s’attend à ce que l’exposition soit très populaire auprès des foules en France car son paysage est similaire à celui de la paroisse de Vernon.

« Je pense que ce serait une merveilleuse façon d’attirer l’attention de notre région et de notre culture en montrant une connexion élégante et des similitudes à travers notre art », a déclaré McDonald.

Smith est un photographe local qui est récemment devenu photographe des coulisses d’une célébration du Jazz Fest à la Nouvelle-Orléans. Ses œuvres d’art mettant en vedette des photos de Jazz Fest et de Marty Cross seront présentées avec les œuvres d’autres participants. McDonald a déclaré que la combinaison de différentes approches artistiques offrirait à coup sûr une vue incroyable sur la Louisiane, et il espère que cela favorisera le tourisme international.

READ  Un agriculteur belge a déménagé accidentellement à la frontière française

Avant l’ouverture de l’exposition, les artistes tentaient de récolter 2 000 dollars pour envoyer leurs œuvres en France. La levée de fonds « Inventaire pour la France » a été lancée sur les réseaux sociaux, et les artistes s’apprêtent à faire don de photos de leurs pièces et de quelques œuvres originales à travers une carte nominative des donateurs.

L’exposition sera présentée au Musée d’art d’Alexandrie cet automne, de novembre à février 2023, après sa parution en France.