Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Quels sont les enjeux pour les entreprises françaises après le coup d’Etat au Gabon ?

Quels sont les enjeux pour les entreprises françaises après le coup d’Etat au Gabon ?

Les entreprises françaises possèdent d’importants intérêts commerciaux au Gabon, estimés à plusieurs centaines de millions d’euros. Ils ressentent déjà les conséquences économiques du renversement du président Ali Bongo Ondimba par les soldats, mercredi.

Publié le:

2 minutes

Etienne Giros, président du Conseil français des investisseurs en Afrique, a déclaré qu'environ 80 entreprises françaises sont enregistrées au Gabon.Sian), un organisme dont les membres représentent les quatre cinquièmes de l'activité commerciale française sur le continent.

Il a ajouté à l'Agence France-Presse que les petites entreprises, les commerçants, les restaurants, les avocats, les compagnies d'assurance et les sociétés de services financiers en ajoutent des dizaines au total.

En 2022, le Gabon deviendra la première destination des exportations françaises parmi les six membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale) qui comprend également le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, la République du Congo et la Guinée équatoriale.

Pétrole, manganèse et nourriture

Les entreprises françaises ont vendu pour 536 millions d'euros de biens au Gabon, selon les chiffres du ministère des Finances, principalement des produits agricoles, alimentaires, des biens d'équipement, des biens électriques et électroniques, des équipements informatiques, des biens intermédiaires et des produits pharmaceutiques.

Groupe minier ErmiteL'une des plus grandes entreprises françaises au Gabon a annoncé mercredi avoir suspendu ses activités « pour la sécurité des salariés et la sécurité des opérations », mais a ajouté plus tard qu'elle reprendrait progressivement ses activités.

L'entreprise emploie 8 000 personnes dans ce pays d'Afrique de l'Ouest riche en pétrole et en minéraux, et sa filiale locale extrait le minerai de manganèse, un métal utilisé dans l'acier et les batteries, de Moanda, la plus grande mine de manganèse au monde.

READ  N'utilisez pas Venmo, Cash App et PayPal pour stocker de l'argent, dit le CFPB

Le Gabon est le deuxième producteur mondial de manganèse après l’Afrique du Sud.

Sa filiale Eramit Company Comélog Elle extrait 90 pour cent du manganèse du Gabon, tandis que la société chinoise CICMHZ s'occupe du reste.

Éramite Séchage Parallèlement, l'unité exploite le Chemin de fer Transgabonais, la seule ligne ferroviaire du pays.

Géant de l'énergie Énergies totales Présent depuis 1928 au Gabon, il est le quatrième producteur de pétrole d'Afrique subsaharienne et membre de l'Union africaine. OPEP Cartel.

Pas de « migration soudaine »

Total Energies a déclaré à l'AFP que l'entreprise « était mobilisée pour assurer la sécurité de ses salariés et de ses opérations, qui est sa priorité absolue » après le coup d'État.

TotalEnergies exploite sept sites d'extraction pétrolière au Gabon ainsi qu'un réseau de quelques dizaines de stations-service et a investi l'an dernier dans le secteur forestier gabonais.

Muriel et le concertUne autre société d'exploration et de production pétrolière et gazière a indiqué mercredi que la situation au Gabon n'avait pas affecté ses sites et que les travaux se déroulaient normalement.

De nombreuses entreprises françaises fortement exposées au Gabon ont vu le cours de leurs actions chuter fortement immédiatement après le coup d’État. Les actions de TotalEnergies Gabon, Maurel & Prom et Eramet ont chuté de plus de 20 pour cent à un moment donné mercredi.

Giros a déclaré qu'il était trop tôt pour déterminer l'impact final du coup d'État sur les entreprises françaises, mais a ajouté qu'il ne s'attendait pas à un « exode massif et soudain ».

(avec les agences de presse)