Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Red Bull admet avoir « fait quelques erreurs » au Brésil en ce qui concerne les commandes des équipes

Red Bull a publié une déclaration disant qu’ils « ont fait quelques erreurs au Brésil », faisant référence à l’incident au cours duquel Max Verstappen a choisi de ne pas rendre la P6 à son coéquipier Sergio Perez dans les dernières étapes de la course.

Pérez a perdu des places sur des pneus moyens et a cédé la P6 à Verstappen dans une tentative d’absorber la P5 de Fernando Alonso. Lorsque Verstappen a été invité à rendre l’endroit après une tentative infructueuse de traverser les Alpes, il n’a pas obtempéré.

Cela signifie que Perez se dirige vers le Grand Prix d’Abu Dhabi de cette semaine avec des points avec Charles Leclerc de Ferrari, au lieu d’avoir une avance de deux points.

Verstappen et Perez ont discuté de l’incident avec l’équipe dans les instants qui ont suivi la course, le patron de Red Bull, Christian Horner, faisant écho aux commentaires de Verstappen selon lesquels le champion du monde « soutiendrait pleinement » l’offre de Perez sur P2 à Abu Dhabi.

LIRE LA SUITE: Horner confirme que Verstappen « soutiendra pleinement » l’offre de Perez pour P2 après la controverse sur les commandes de l’équipe à Sao Paulo

Jeudi à Abu Dhabi, Red Bull a publié un communiqué expliquant comment les événements vont se dérouler par rapport à la commande passée à Verstappen et par la suite.

« En tant qu’équipe, nous avons commis des erreurs au Brésil. Nous n’avions pas envisagé la situation qui s’est produite dans le dernier tour et nous n’étions pas d’accord sur une stratégie pour un tel scénario avant la course. »

READ  Les Boston Celtics recherchent une deuxième interview avec Ime Udoka des Nets et Darvin Ham des Bucks et Chauncey Billups des Clippers

« Malheureusement, Max n’a été informé qu’au dernier coin de la demande de mission sans relayer toutes les informations nécessaires. Cela a mis Max, qui a toujours été un joueur d’équipe ouvert et juste, dans une position compromettante avec peu de temps pour réagir, ce qui n’était pas notre intention.

Grand Prix de Sao Paulo 2022 : Verstappen refuse de laisser passer Perez dans le dernier tour au Brésil

Après la course, Max a parlé ouvertement et honnêtement, permettant aux deux pilotes de résoudre tout problème ou préoccupation en suspens.Avant que l’équipe n’accepte le raisonnement de Max, la conversation était une affaire personnelle qui resterait confidentielle entre l’équipe et aucun autre commentaire ne serait fait.

Lire la suite: Verstappen sur ses « raisons » de ne pas obéir aux ordres de l’équipe à Sao Paulo

« Les événements qui ont suivi, du point de vue des médias sociaux, sont totalement inacceptables », poursuit le communiqué. « Le comportement abusif en ligne envers Max, Checo, l’équipe et leurs familles est épouvantable, triste et malheureusement quelque chose auquel nous, en tant que sport, devons faire face avec une régularité frustrante.

« Cela n’a pas sa place dans la course ou dans la société en général et nous devons faire et être meilleurs. En fin de compte, c’est un sport, nous sommes ici pour courir. Les menaces de mort, les courriers haineux, le vitriol envers les membres de la famille élargie sont déplorables « . Nous valorisons l’inclusion et voulons un espace sûr.  » Pour que tout le monde puisse travailler et profiter de notre sport. Les abus doivent cesser.

READ  George Keitel, 49 ans, jaillit sur la façon dont Trey Lance a amélioré son attaque